Israël: Validation des plans de construction de 2.200 logements dans des colonies

CONSTRUCTION Un haut-responsable palestinien a notamment dénoncé « le vol de terres et de ressources palestiniennes au bénéfice de l'expansion illégale des colonies »...

20 Minutes avec agences

— 

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu à Jérusalem le 2 décembre 2018.
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu à Jérusalem le 2 décembre 2018. — Gali Tibbon/AP/SIPA

En Israël, une commission du ministère de la Défense a approuvé des plans de construction d’environ 2.200 logements dans des colonies de Cisjordanie occupée, a annoncé ce mercredi le mouvement anti-colonisation israélien « La Paix Maintenant ».

Plus de 1.150 logements ont obtenu un accord définitif avant que les permis de construire soient publiés tandis que 1.032 n’ont obtenu que le premier stade des autorisations.

Une annonce pour les élections ?

La question des colonies est un sujet majeur dans la vie politique israélienne alors que le Parlement vient de voter pour sa dissolution et l’organisation d’élections anticipées le 9 avril.

« Des milliers de logements ont été approuvés par le gouvernement en 2018 (…) Netanyahou veut sacrifier les intérêts israéliens pour les élections en offrant aux colons un cadeau pour renforcer les votes de l’extrême droite en sa faveur », explique l’ONG dans un communiqué.

Soutien des dirigeants des colonies

Benyamin Netanyahou, dont la coalition est considérée comme la plus à droite de l’histoire d’Israël, a rencontré ce mercredi matin à Jérusalem les dirigeants des colonies juives de Cisjordanie occupée et leur a demandé leur soutien. « Nous allons assister à une tentative de la gauche de renverser notre pouvoir avec l’aide des médias et d’autres », a-t-il déclaré.

« Ils ne doivent pas réussir car, sinon, le mouvement que vous représentez sera clairement en danger », a également ajouté le Premier ministre.

430.000 colons israéliens

De son côté, Saeb Erekat, haut responsable palestinien, a déploré dans un communiqué « le vol de terres et de ressources palestiniennes au bénéfice de l’expansion illégale des colonies dans le cadre de la campagne électorale de Netanyahou ». « Cette annonce fait partie sans aucun doute de la longue liste des violations israéliennes du droit international », a également déclaré Saeb Erekat.

Les colonies sont considérées comme illégales par la communauté internationale qui les voit comme l’un des principaux obstacles à la paix. Environ 430.000 colons israéliens vivent une coexistence souvent conflictuelle avec plus de 2,5 millions de Palestiniens en Cisjordanie, occupée depuis 1967 par Israël.