Irak: Les Etats-Unis ne peuvent plus être le «gendarme» du monde, affirme Donald Trump

ETATS-UNIS « C’est injuste quand le fardeau est entièrement sur nous, les Etats-Unis », a ajouté le président des Etst-Unis…

20 Minutes avec AFP
— 
Donald Trump lors d'une visite surprise à des militaires américains en Irak
Donald Trump lors d'une visite surprise à des militaires américains en Irak — Andrew Harnik/AP/SIPA

Les Etats-Unis ne peuvent plus être le « gendarme » du monde, a déclaré mercredi le président américain Donald Trump lors d’une visite surprise à des militaires américains en Irak, pendant laquelle il a défendu sa décision de retirer les troupes américaines de Syrie. « Les Etats-Unis ne peuvent pas continuer à être le gendarme du monde, a-t-il dit. C’est injuste quand le fardeau est entièrement sur nous, les Etats-Unis. »

Donald Trump a défendu sa décision de retirer les troupes américaines de Syrie

En plus de l’opération de communication et des photos aux côtés de soldats en uniforme, Donald Trump a défendu en Irak sa décision de retirer les troupes américaines de Syrie, arguant de nouveau que l’EI était « presque totalement vaincu ». « Nous sommes éparpillés à travers le monde. Nous sommes dans des pays dont la majorité des gens n’ont même pas entendu parler. Franchement, c’est ridicule », a-t-il lancé.

« En Syrie, Erdogan a dit qu’il voulait éliminer l’EI, ce qu’il en reste. Et l’Arabie saoudite vient de dire qu’elle allait payer pour du développement économique. Ce qui est formidable, ça veut dire que nous ne devrons pas payer », a-t-il poursuivi.