Etats-Unis: La police de Baltimore propose de racheter des armes aux particuliers

ARMES L’initiative a permis aux autorités locales de récupérer pas moins de 1.860 armes en trois jours...

C. Ape. avec AFP

— 

A Baltimore, la police rachète les armes pour endiguer la violence
A Baltimore, la police rachète les armes pour endiguer la violence — Jim WATSON / AFP

L’objectif était de faire baisser la criminalité à Baltimore. La police de la ville a lancé une opération de rachat d’armes à feu, indique FranceInfo sur son site internet.

L’initiative a permis aux autorités locales de récupérer pas moins de 1.860 armes en trois jours. Toutefois, la nature de ces armes n’a pas été indiquée. La maire de la ville du nord-est des Etats-Unis a précisé sur Twitter qu’un lance-roquettes avait été récupéré.

Une opération à 250.000 dollars 

Les « revendeurs » d’armes auprès des autorités se voyaient garantir l’anonymat. Par ailleurs, 25 dollars étaient donnés pour un chargeur de grande capacité, tandis qu’une arme de poing ou un fusil étaient rachetés 100 dollars, un fusil automatique était lui racheté 200 dollars. Enfin, l’offre était de 500 dollars pour un fusil automatique. Toutes les sommes étaient versées en liquide.

Au total, la mairie avait prévu une enveloppe de 250.000 dollars pour cette opération qui comptait quelques détracteurs. Le journal local, le Baltimore Sun a jugé que l’initiative était « un gaspillage de temps, d’argent et de ressources » car la majorité des participants n’étaient pas des criminels et que beaucoup d’armes récupérées « ne marchent même pas ».

Le chiffre de 300 meurtres devrait être atteint en 2018, pour la quatrième année consécutive. En 2015, cette ville de 600.000 habitants --dont 63% de Noirs-- avait connu de violentes émeutes après la mort de Freddie Gray, un jeune homme noir, dans un fourgon policier.

Le record date de 2017, avec 342 morts dont 299 par balle.