Meurtre de deux touristes scandinaves au Maroc: Les autorités danoises examinent une vidéo

ENQUETE Le suspect arrêté dans cette affaire et trois de ses complices présumés ont des liens avec le milieu islamiste radical...  

20 Minutes avec AFP

— 

Louisa Vesterager Jespersen et Maren Uelan ont été tuées le 17 décembre 2018 au Maroc.
Louisa Vesterager Jespersen et Maren Uelan ont été tuées le 17 décembre 2018 au Maroc. — FACEBOOK/AFP

Les services de renseignement danois (PET) ont indiqué ce jeudi analyser une vidéo qui pourrait montrer le meurtre de l'une des deux jeunes Scandinaves tuées dans le sud du Maroc.

Le PET « et la Police nationale danoise sont en train d’analyser la vidéo et ne sont actuellement pas en mesure de faire d’autres commentaires sur son authenticité », ont indiqué les autorités dans un communiqué.

« Les autorités danoises sont en contact étroit avec les autorités marocaines », a précisé le PET.

Le Premier ministre danois dit sa « colère »

Louisa Vesterager Jespersen, une étudiante danoise de 24 ans et Maren Ueland, une Norvégienne de 28 ans, étaient parties ensemble pour un mois de vacances au Maroc.

Leurs corps ont été découverts lundi matin dans une vallée du Haut-Atlas, sur un site isolé où elles avaient planté la tente pour la nuit, à deux heures de marche du village d’Imlil. Toutes deux ont été tuées à l’arme blanche, selon les autorités, et l’une d’entre elles a été décapitée.

Le Premier ministre danois Lars Løkke Rasmussen a fait part de sa « colère » dans la nuit de mercredi à jeudi, face à une affaire qui pourrait être « motivée par des raisons politiques et donc un acte terroriste ». Les meurtres n’avaient pas été revendiqués jeudi en milieu de journée.

La police marocaine se focalise sur un « mobile terroriste »

Lors d’une conférence de presse jeudi matin, Lars Løkke Rasmussen a indiqué que « les détails (…) [n’avaient] pas encore été clarifiés ».

De son côté, la Première ministre norvégienne Erna Solberg, a condamné une « attaque brutale et dénuée de sens sur des innocents » dans un communiqué de presse.

Jeudi, la police marocaine a indiqué se focaliser sur un « mobile terroriste » après trois nouvelles arrestations.

Au total, quatre hommes ont été arrêtés à Marrakech (centre) depuis la découverte lundi des corps des deux touristes norvégienne et danoise.