Brexit: Theresa May, vent debout contre un nouveau référendum, prédit des «dégâts irréparables» s'il a lieu

ROYAUME-UNI La Première ministre britannique doit mettre en garde les parlementaires ce lundi contre la tenue d'un nouveau référendum, défendu par plusieurs partis d'opposition et même par des membres du gouvernement, selon des médias locaux...

M.C. avec AFP

— 

Theresa May, première ministre britannique, le 5 décembre 2018 à Londres.
Theresa May, première ministre britannique, le 5 décembre 2018 à Londres. — AFP

Mission délicate ce lundi pour Theresa May. La Première ministre britannique doit mettre en garde les parlementaires contre les «dégâts irréparables» que pourrait provoquer, selon elle, la tenue d'un second référendum sur le Brexit.

L'option d'une nouvelle consultation est défendue par plusieurs partis d'opposition, une partie du Labour, des personnalités comme Tony Blair et même, selon certains médias britanniques, plusieurs membres du gouvernement, dont le numéro 2, David Lidington.

Un nouveau vote «diviserait encore notre pays»

«Ne rompons pas la confiance du peuple britannique en organisant un nouveau référendum» sur le Brexit, doit-elle dire aux élus, selon des extraits de son discours diffusés par ses services. Un nouveau scrutin «entraînerait des dégâts irréparables pour l'intégrité de notre vie politique», doit-elle prévenir. Selon elle, ce deuxième référendum «ne nous avancerait probablement pas plus» et «diviserait encore notre pays au moment même où nous travaillons pour l'unir».

Theresa May voit son autorité contestée au Royaume-Uni et a du mal à convaincre son Parlement de valider l'accord convenu avec Bruxelles en novembre sur les modalités du divorce.