Magasin de la marque Samsung à Séoul, le 8 juillet 2014
Magasin de la marque Samsung à Séoul, le 8 juillet 2014 — Jung Yeon-Je AFP

ERREUR ?

L'étrange partenariat entre Samsung et une marque de vêtements de «contrefaçon légale»

Le géant de la téléphonie a conclu un partenariat avec une marque italienne de « contrefaçon légale », baptisée « Supreme Italia »…

Samsung a annoncé ce lundi une collaboration « Samsung X Supreme » pour le lancement de son dernier smartphone. Tout laissait croire à un partenariat prestigieux entre le géant sud-coréen de la téléphonie et la célèbre marque de prêt-à-porter.

Il n’en est rien. En réalité, ce partenariat a été conclu avec une marque italienne baptisée Supreme Italia. Une copie quasi conforme de la marque de luxe américaine, rapporte ce mardi BFMTV.

Une marque de contrefaçon « légale »

La marque Supreme Italia, basée à Barletta (Italie), n’a rien à voir avec son homologue. Elle propose des produits de «  contrefaçon légale » en s’appropriant le nom, le logo et l’habillage commercial de la marque américaine. Ces produits ont été autorisés à la vente grâce à une faille juridique.

Supreme a d’ailleurs attaqué Supreme Italia en justice début 2018, en vain. Invités sur scène par Samsung, les dirigeants de Supreme Italia ont même évoqué « l’ouverture d’un magasin sur sept étages à Pékin », entièrement dédié à la vente d’articles Supreme Italia.

Une explication supprimée

De son côté, la marque Supreme originale a confirmé ne pas travailler avec Samsung. Le géant de la téléphonie a-t-il délibérément voulu profiter de l’image de luxe de la marque, quitte à collaborer avec un « fake » ?

Face au début de polémique, Leo Lau, directeur du marketing digital de Samsung Chine, a expliqué dans un post sur le réseau social chinois Weibo que l’entreprise « collaborait avec Supreme Italia » car « Supreme US n’a pas d’autorisation de vente ni de commercialisation en Chine ». La marque italienne, elle, a « obtenu l’autorisation de vente et de commercialisation pour la zone Asie ». Cette publication a depuis été supprimée, note Slate.