La Déclaration universelle des droits de l’homme fête ses 70 ans

ANNIVERSAIRE La Déclaration universelle des droits de l’homme a été adopté le 10 décembre 1948…

JLD avec AFP

— 

Le Prix Nobel de la Paix en 1968, René Cassin, fut l'un des rédacteurs de la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme.
Le Prix Nobel de la Paix en 1968, René Cassin, fut l'un des rédacteurs de la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme. — AFP

Joyeux anniversaire ! Ce lundi 10 décembre, on fête les 70 ans de l’adoption par l’ONU de la Déclaration universelle des droits de l’homme (aussi appelé DUDH), en 1948, quelques années après la fin de la Seconde Guerre mondiale. Une déclaration symbolique diront certains, le texte ne contenant aucune valeur contraignante, mais quel symbole : c’est en effet la première fois qu’un caractère universel est accordé aux besoins de liberté, d’égalité et de justice.

Cette déclaration est surtout reconnue comme le fondement du droit international relatif aux droits de l’homme. Les conventions internationales de 1979 contre la discrimination envers les femmes, de 1984 contre la torture, de 1990 sur les droits de l’enfant, la création de la Cour pénale internationale (CPI) en 1998 découlent directement de la DUDH.

Mais la célébration est un peu gâchée par le contexte actuel. Ce que n’a pas manqué de rappeler la Haut-Commissaire de l’ONU aux droits de l’homme, Michelle Bachelet, qui a averti cette semaine que le système mondial « qui avait donné corps à la vision de la Déclaration universelle est érodé petit à petit par les gouvernements et les responsables politiques qui se consacrent de plus en plus à des objectifs nationalistes étroits ». On repassera pour la fête.