VTC: Les chauffeurs Uber et Lyft de New York auront désormais une rémunération minimum

SALAIRE Les conducteurs de VTC de la ville de New York toucheront désormais 17,22 dollars de l’heure minimum…

20 Minutes avec agence

— 

Illustration de la compagnie de VTC Uber.
Illustration de la compagnie de VTC Uber. — Seth Wenig/AP/SIPA

C’est une victoire pour les conducteurs de VTC de la ville de New-York. Une rémunération plancher a été votée par les élus ce mardi, rapporte Numerama. Concrètement, ces travailleurs indépendants ne pourront plus être payés en dessous de 17,22 dollars (15,14 euros) de l’heure.

Huit conducteurs se sont suicidés

Au total, cette mesure concerne 70.000 chauffeurs professionnels à New York qui ont assuré près de 159 millions de courses l’an dernier. Depuis des mois, ils sont nombreux à déplorer des conditions de travail difficiles. Huit chauffeurs se sont d’ailleurs suicidés ces derniers mois.

« C’est la première fois dans le monde qu’on voit une véritable tentative pour arrêter la dégringolade de la rémunération des conducteurs, alors que c’est une pratique courante pour Uber et Lyft », a déclaré Bhairavi Desai, directeur exécutif de la New York Taxi Workers Alliance, dans un communiqué.

Une hausse de trois dollars en moyenne

Désormais, les entreprises concernées ont 30 jours pour se plier à cette nouvelle mesure. Les conducteurs vont donc gagner un minimum de 17,22 dollars de l’heure, un montant qui correspond au minimum légal de l’Etat (15 dollars), additionné d’une compensation pour les dépenses liées à cette profession (essence et entretien de la voiture notamment).

En moyenne, leur rémunération augmentera ainsi de trois dollars par heure. Avec un autre avantage non négligeable : ils seront désormais rémunérés pendant leurs déplacements sans passagers, ce qui n’est pas le cas actuellement.

En France aussi, le statut de ces travailleurs indépendants pose question. Mercredi 26 novembre, la Cour de cassation a considéré qu’un ancien livreur à vélo de la société Take Eat Easy était de fait un salarié. Une première.