Espagne: Manuel Valls, candidat à la mairie de Barcelone, chahuté lors d'un meeting

MUNICIPALES Une poignée de militants a perturbé un déplacement de l'ancien premier ministre français en campagne pendant les municipales...

20 Minutes avec AFP

— 

Manuel Valls, le 13 novembre 2018 à Barcelone.
Manuel Valls, le 13 novembre 2018 à Barcelone. — Luca Piergiovanni/EFE/SIPA

Le déplacement deManuel Valls, candidat à la mairie de Barcelone, a été perturbé mardi. Alors qu’il se rendait dans un quartier de la ville, quelques dizaines de militants d’extrême-gauche ou indépendantistes ont chahuté l’ancien Premier ministre français.

Selon les images diffusées par des médias locaux, ces militants ont hué Manuel Valls et crié notamment « Moins de police, plus d’éducation » ou « spéculateurs, hors du quartier ». L’ancien Premier ministre parlait dans une rue du quartier du Raval de ses propositions en matière de sécurité. En partant, il a dit « une bise à tous et beaucoup de tolérance et de respect ».

Le moins apprécié des candidats

Manuel Valls a fait de la sécurité l’un des arguments centraux de sa campagne alors que la criminalité, et surtout les vols, ont augmenté de 19 % depuis le début de l’année à Barcelone, selon des chiffres officiels datant d’octobre. L’ancien maire d’Evry, élevé à Paris par un père catalan et une mère italo-suisse et naturalisé français à 20 ans, s’est engagé de l’autre côté des Pyrénées après l’échec de ses ambitions présidentielles en France en 2017.

C’est pourtant le moins apprécié des candidats pour les élections municipales de mai, pour lesquelles Ernest Maragall, candidat du parti indépendantiste ERC (gauche républicaine catalane) fait figure de favori devant la maire sortante Ada Colau, selon un sondage publié le 18 octobre par le journal El Periodico de Catalogne.