La dépouille de George H.W. Bush exposée solennellement à Washington

ETATS-UNIS Le 41e président américain sera inhumé mercredi, jour de deuil national...

20 Minutes avec AFP

— 

Cérémonie d'hommage à George H.W. Bush, au Capitole de Washington, le 3 décembre 2018.
Cérémonie d'hommage à George H.W. Bush, au Capitole de Washington, le 3 décembre 2018. — Pablo Martinez Monsivais/AP/SIPA

C’est un honneur qui n’a été réservé qu’à 35 personnes dans l’histoire américaine. Couvert d’un drapeau américain, le cercueil de George Herbert Walker Bush, 41e président des Etats-Unis, a été placé lundi sous la coupole du Capitole, à Washington, pour une cérémonie solennelle d’hommage national.

Au coucher du soleil, saluée par ses proches la main sur le coeur et accompagnée par une garde d’honneur militaire, la dépouille de George H.W. Bush a passé les portes de l’imposant siège du Congrès, où il avait commencé sa longue carrière politique dans les années 1960. Son entrée a été précédée par une salve de 21 coups d’artillerie qui a retenti sur l’esplanade au pied du Capitole. Dans la soirée, Donald Trump est venu se recueillir avec sa femme Melania.

Jour de deuil national mercredi

Son fils et 43e président des Etats-Unis, George W. Bush, ainsi que l’épouse de ce dernier Laura et d’autres proches avaient fait le voyage depuis Houston, au Texas, à bord de l’avion présidentiel prêté par Donald Trump pour ramener son cercueil. Dans la rotonde, la dépouille de George H. W. Bush, décédé vendredi à 94 ans, a été placée sur un catafalque façonné en 1865 pour le président Lincoln.

Les chefs du Sénat et de la Chambre des représentants puis le vice-président Mike Pence ont pris la parole devant un parterre de dignitaires, où figuraient notamment de nombreux parlementaires, des membres du cabinet de Donald Trump, l’ancien chef d’état-major interarmées Colin Powell ainsi que les juges de la Cour suprême. Les portes seront ensuite ouvertes au grand public. Une garde d’honneur veillera pendant un peu plus de 37 heures, jour et nuit.

Trump aux funérailles

Le républicain George H. W. Bush avait fait savoir qu’il n’avait pas voté pour Donald Trump en 2016, mais l’actuel occupant de la Maison Blanche a voulu lui rendre tous les honneurs, notamment en déployant le Boeing 747 présidentiel pour le ramener à Washington. « Hâte d’être avec la famille Bush pour rendre hommage au président George H. W. Bush », a tweeté Donald Trump lundi matin.

Comme Gerald Ford (2006), Ronald Reagan (2004) ou Richard Nixon (1994) avant lui, le 41e président américain est honoré par des obsèques d’Etat.

Mercredi, journée de deuil national, les funérailles prendront place dans la cathédrale nationale à Washington, comme pour Eisenhower, Reagan et Ford. Le président Trump sera présent, tout comme Michelle Obama. Son époux Barack et les autres ex-présidents américains devraient y assister mais la liste des invités n’a pas encore été dévoilée. Berlin a annoncé que la chancelière allemande Angela Merkel s’y rendrait. L’ancien Premier ministre canadien, Brian Mulroney, prononcera un éloge funèbre, selon des médias américains. Puis ce sera le retour chez lui, au Texas.

Après un autre office funéraire en l’église épiscopalienne de St. Martin à Houston, un train emmènera le cercueil sur le campus de l’université A & M du Texas, où se trouve la bibliothèque présidentielle George Bush, derrière laquelle il sera enterré aux côtés de Barbara, son épouse décédée en avril, et de Robin, leur fille morte d’une leucémie à trois ans.