VIDEO. Affaire Carlos Ghosn: Les conditions de détention «inhumaines» du patron de Renault

JAPON Le PDG de Renault entame sa troisième semaine de détention dans une prison de Tokyo, dans des conditions difficiles, selon ses proches...

E.F.

— 

Carlos Ghosn, président du conseil d'administration de Nissan et patron de Renault lors d'une interview à Yokohama le 13 mai 2016 au Japon
Carlos Ghosn, président du conseil d'administration de Nissan et patron de Renault lors d'une interview à Yokohama le 13 mai 2016 au Japon — Miho Ikeya/AP/SIPA

Dans le Journal du Dimanche, on en apprend plus sur les conditions de détention de Carlos Ghosn, incarcéré depuis treize jours dans une prison de Kosuge, à Tokyo . Les conditions sont réputées très dures dans cet établissement pénitentiaire.

 

Selon ses proches, l’ancien président de Nissan et Mitsubishi vit des moments difficiles, dans des conditions « inhumaines ». Ne bénéficiant d’aucun traitement de faveur, il n’a droit qu’à deux douches par semaine et a demandé des vêtements plus chauds. L’homme d’affaires souffre du froid.

Interdiction de se raser

Au niveau de la nourriture, Carlos Ghosn se nourrit de trois bols de riz par jour et il n’a pas pu garder avec lui les médicaments qu’il prend habituellement.

Pour occuper ses journées, le patron de Renault a eu l’autorisation qu’on lui apporte des livres mais son quotidien est assez chargé. Il reçoit la visite de son avocat, des ambassadeurs des pays dont il dispose d'un passeport (Brésil, France, Liban) et surtout il a des interrogatoires avec le procureur japonais qui peuvent durer huit heures chaque jour.