Diplomatie: Donald Trump espère rencontrer Kim Jong-un en janvier ou février

RENCONTRE « Trois endroits » étaient envisagés pour cette rencontre avec Kim Jong-un, a indiqué Donald Trump...

20 Minutes avec AFP

— 

Le président américain Donald Trump et le leader nord-coréen Kim Jong-un marchant côte à côte lors de leur rencontrer historique à Singapour le 12 juillet 2018.
Le président américain Donald Trump et le leader nord-coréen Kim Jong-un marchant côte à côte lors de leur rencontrer historique à Singapour le 12 juillet 2018. — AP/SIPA

Le président américain a dit samedi qu’il espérait organiser une deuxième rencontre avec le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un, probablement en janvier ou février 2019, après leur sommet historique à Singapour en juin.

« Je crois qu’on va le faire (…) en janvier ou février, je pense », a dit Donald Trump aux journalistes qui voyageaient avec lui à bord d’Air Force One, de retour d’Argentine où il a participé au sommet du G20.

Il a précisé que « trois endroits » étaient envisagés pour cette rencontre. Interrogé s’il était prêt à accueillir Kim Jong-un aux États-Unis, Donald Trump a répondu : « À un certain moment, oui ».

Engagements

Le sommet de Singapour a ouvert la voie à la dénucléarisation de la Corée du Nord. À cette occasion, Donald Trump et Kim Jong-un « ont pris un certain nombre d’engagements sur une dénucléarisation définitive et complètement vérifiée et sur la création d’un avenir plus brillant pour la Corée du Nord », a réaffirmé le 16 novembre un porte-parole du département d’État.

« Nous parlons avec les Nord-Coréens de l’application de tous ces engagements », avait-il déclaré dans un communiqué. « Nous restons confiants que les promesses faites par le président Trump et par le dirigeant Kim seront tenues ».

Le département d’État réagissait à l’annonce quelques heures plus tôt par l’agence de presse officielle nord-coréenne KCNA que Kim Jong-un venait de superviser le test d’une nouvelle arme tactique de haute technologie.

Entretien avec Moon Jae-in

Le secrétaire d’État Mike Pompeo aurait du rencontrer un haut dignitaire nord-coréen début novembre, mais la réunion a été abruptement annulée, la Corée du Nord insistant sur un allégement des sanctions américaines à son encontre.

Vendredi, en marge du sommet du G20 à Buenos Aires, Donald Trump s’est entretenu avec son homologue sud-coréen Moon Jae-in.

Les deux hommes ont « réaffirmé leur engagement de parvenir à une dénucléarisation finale et totalement vérifiée » de la Corée du Nord, a dit la porte-parole du président américain, Sarah Sanders.