Royaume-Uni: Une intelligence artificielle pourrait repérer les futurs criminels

CRIMINALITE En se basant sur des données criminelles, ce système tente de prédire le risque qu'une personne commette un crime...

20 Minutes avec agence

— 

Un camion de police à Londres (illustration).
Un camion de police à Londres (illustration). — Tolga AKMEN / AFP

L’intelligence artificielle peut-elle contribuer à diminuer la criminalité ? Les policiers britanniques travaillent actuellement au déploiement d’un système destiné à prévenir les crimes et les récidives, selon un article de New Scientist relayé par BFMTV.

Des indicateurs de « criminalité future »

Le système baptisé National Data Analytics Solution (NDAS) combine une intelligence artificielle et des données statistiques sur la criminalité. En analysant un échantillon de cinq millions d’habitants, le NDAS a isolé près de 1.400 « indicateurs » de criminalité future, comme l’âge d’un individu à la première infraction ou encore leur « catégorie sociale ».

Le NDAS émet ensuite un « score de risque » qui doit permettre de cibler les personnes « déjà connues pour leurs tendances criminelles ». L’idée est d’identifier puis d’orienter ces individus vers des interventions thérapeutiques ou des prestations de conseil dispensées par des services sociaux ou de santé. Il s’agit d’intervenir avant un éventuel passage à l’acte.

Questions éthiques

Ce système soulève d’importantes questions éthiques concernant le respect de la vie privée ou la protection des données. Martin Innes, directeur du département de recherche Crime et Sécurité à l’université de Cardiff, s’est déclaré « sceptique » quant à son efficacité.

La West Midlands Police se donne jusqu’au mois de mars 2019 pour tester le dispositif. S’il est adopté, ce système pourrait être généralisé dans tout le Royaume-Uni. Les services de police de Londres et de Manchester ont déjà fait part de leur intérêt.