Restitution d’œuvres: La Côte d’Ivoire demande à récupérer une centaine d'objets volés pendant la colonisation

HÉRITAGE CULTUREL Le musée national du pays a les capacités pour « récupérer et accueillir » toutes ces œuvres, dérobées il y a plusieurs décennies…

20 Minutes avec agences

— 

Le musée des Civilisations de Côte d'Ivoire, à Abidjan.
Le musée des Civilisations de Côte d'Ivoire, à Abidjan. — ATV/Wikimedia Commons

La Côte d’Ivoire va demander à la France la restitution d’une centaine d’œuvres d’art. Le pays a « dressé une liste d’une centaine de chefs-d’œuvre » qui sera transmise aux experts français « en vue de leur restitution », a annoncé ce mercredi le porte-parole du gouvernement, Sidi Touré.

Le musée national du pays, situé à Abidjan, a de quoi « récupérer et accueillir ces différentes œuvres quand elles seront de retour », a souligné Sidi Touré, aussi ministre de la Communication. Le ministère de la Culture a « mis en place un comité qui est chargé de cette question ». La liste a été dressée par le Musée des civilisations de Côte d’Ivoire et transmise à la France.

Restitution au Bénin

« Le premier objet que nous demandons est le Djidji Ayokwe, le tambour parleur du peuple Ebrié », a expliqué Memel Kassi, directrice du musée national de Côte d’Ivoire. Il s’agit d’une œuvre symbolique, « arrachée pendant la colonisation ».

Le 23 novembre, Emmanuel Macron avait annoncé la restitution au Bénin de 26 chefs-d’œuvre pillés pendant la période coloniale, dont les statues royales d’Abomey, propriété du musée du Quai Branly à Paris. À la suite d’un rapport sur la restitution d’œuvres d’art africain, Paris souhaite engager une réflexion avec d’autres pays européens (Royaume-Uni, Allemagne, Belgique) sur le sujet.