Angleterre: Enquête ouverte après l’agression d’un lycéen syrien

VIOLENCES Des élèves d’Huddersfield ont identifié l’agresseur, un élève de 16 ans...

C. Ape.

— 

Un policier anglais - Illustration
Un policier anglais - Illustration — GEOFF CADDICK / AFP

Les images ont choqué outre-Manche. Plus de 60.000 livres (67.000 euros) ont été récoltés pour venir en aide à un jeune écolier syrien victime de harcèlement scolaire et d’une agression à caractère raciste dans le lycée anglais d’Huddersfield. L’auteur présumé des faits est visé par une enquête pour agression à caractère raciste, a indiqué la police de West Yorkshire.

Sur les images diffusées et partagées des milliers de fois sur les réseaux sociaux, on peut voir le jeune homme de 15 ans, qui a le bras gauche dans le plâtre, être attrapé par le cou par un autre élève.

« Je vais te noyer »

Ce dernier le fait chuter puis le maintient au sol. « Je vais te noyer » lui lance alors son camarade qui lui verse de l’eau sur le visage devant plusieurs autres adolescents de Huddersfield. Aucun d’eux n’intervient pour venir en aide au jeune Syrien, dont la famille est arrivée en Angleterre en 2016, aidée par les Nations Unies alors qu’elle était victime du régime de Bachar al-Assad.

Les faits se sont déroulés le 25 octobre dernier tandis que les images n’ont été diffusées qu’en début de semaine, précise le Guardian. Selon les informations délivrées par la page GoFunMe dédiée à la cagnotte de soutien au jeune homme, sa petite sœur a également été victime de violences.

Des élèves d’Huddersfield ont identifié l’agresseur, un élève de 16 ans. Sa page Facebook renvoie vers des sites d’extrême droite ou de soutien à Boris Johnson, qui avait refusé de s’excuser après avoir déclaré que les femmes qui portaient la burqa ressemblaient à des « boîtes aux lettres ». Des membres de la famille du jeune homme ont déclaré que ce dernier avait reçu des menaces de mort en ligne.