La Station spatiale internationale infestée de bactéries super résistantes

MALADIES Les toilettes de l’ISS seraient particulièrement touchées…

20 minutes avec agence

— 

La station spatiale internationale (ISS), à 400 kilomètres de la Terre.
La station spatiale internationale (ISS), à 400 kilomètres de la Terre. — RANDY BRESNIK / NASA / AFP

Il y a des passagers clandestins à bord de la Station spatiale internationale (ISS). Il s’agit de bactéries multi-résistantes, du même type que celles que l’on trouve dans certains hôpitaux, selon une étude de la Nasa publiée le 23 novembre dans la revue BMC Microbiology.

Les scientifiques ignorent pour l’instant comment l’ISS a pu être infecté. Les scientifiques supposent que la bactérie a pu arriver à bord avec une vingtaine de souris. Les rongeurs avaient été envoyés dans l’espace en juillet dernier et pourraient être porteurs de l’organisme pathogène en cause, rapporte L'Express.

Un astronaute infecté

La bactérie Enterobacter bugandensis présente un danger pour la santé des astronautes. Sa résistance provoque « risque accru de pathogénicité [capacité à causer une maladie] », explique le Dr Nitin K. Singh, auteur principal du rapport.

Selon l’étude, il y a 79 % de chance que la bactérie provoque des maladies. « Les souches trouvées à bord de l’ISS ne semblent pas être parmi les plus virulentes, rassurent Nitin K. Singh. Mais elles doivent être surveillées. »

Avant de tenter d’éradiquer la bactérie, les chercheurs doivent comprendre son génome et étudier l’influence de la microgravité sur son développement. Seul un astronaute a été infecté pour le moment. L’étude parle d’un « patient compromis », laissant entendre que l’astronaute aurait pu arriver infecté à bord de l’ISS.