Tchernobyl: Un projet franco-ukrainien veut combiner musique électronique et arts visuels

SPECTACLE La ville de Pripyat étant toujours fermée au public, aucun spectateur n’était présent pour le show, qui sera diffusé sur Internet…

20 Minutes avec agences

— 

L'immense étoile accrochée pour le projet artistique Artefact, en plein milieu de la zone désertée de Tchernobyl, jeudi 22 novembre 2018.
L'immense étoile accrochée pour le projet artistique Artefact, en plein milieu de la zone désertée de Tchernobyl, jeudi 22 novembre 2018. — Efrem Lukatsky/AP/SIPA

Un spectacle artistique à Tchernobyl. Des artistes ukrainiens et français ont réalisé ce jeudi un projet, nommé Artefact, combinant arts visuels et musique électronique, en plein milieu de la zone hautement radioactive.

Ils ont installé une gigantesque étoile assortie d’écrans géants à Pripyat, ville fantôme située à quelques kilomètres de la centrale accidentée en 1986. Au rythme de la musique, faite de sons enregistrés dans la ville (dont l’annonce de l’évacuation après l’explosion), des vidéos d’archives étaient projetées sur les écrans.

Bientôt diffusé sur Internet

Le projet vise à attirer l’attention du public sur la « surcharge d’information » et l’expansion des « fake news » dans le monde moderne, selon les organisateurs. « J’avais 19 ans en 1986 et ça a été un grand choc pour moi », a expliqué Christophe Hetier, du groupe de musique électro Télépopmusik, qui a écrit la musique du projet. Pripyat étant fermée aux visiteurs, aucun public n’a assisté au spectacle qui sera ultérieurement diffusé sur Internet.

Le réacteur n° 4 de la centrale de Tchernobyl a explosé le 26 avril 1986, contaminant selon certaines estimations jusqu’aux trois quarts de l’Europe. Les autorités soviétiques ont évacué des centaines de milliers de personnes dans un rayon de 30 km autour de la centrale. Le dernier réacteur de Tchernobyl a été fermé en 2000. L’unité touchée par l’explosion a été recouverte d’une nouvelle chape étanche il y a deux ans.