VIDEO. Japon: La garde à vue de Carlos Ghosn prolongée de 10 jours

FRAUDE FISCALE Le PDG de Renault-Nissan-Mitsubishi a été arrêté lundi par la police japonaise à l'arrivée de son jet privé à Tokyo...

20 Minutes avec AFP

— 

Un homme passe devant un écran qui retransmet les informations sur l'arrestation de Carlos Ghosn à Tokyo.
Un homme passe devant un écran qui retransmet les informations sur l'arrestation de Carlos Ghosn à Tokyo. — AFP

Le tribunal de Tokyo a approuvé ce mercredi la prolongation de la garde à vue de Carlos Ghosn pour une durée de 10 jours supplémentaires, ont rapporté ce mercredi les médias japonais.

 

Le PDG de l’alliance Renault-Nissan-Mitsubishi Motors a été arrêté lundi à Tokyo sur des soupçons de malversations et de fraude au fisc japonais. Contacté par l’AFP, le tribunal a dit ne pas communiquer sur ce type de décision. Le parquet reproche au Franco-libano-brésilien d’avoir « conspiré pour minimiser sa rétribution à cinq reprises entre juin 2011 et juin 2015 », en déclarant une somme totale de 4,9 milliards de yens (environ 37 millions d’euros) au lieu de près de 10 milliards de yens. Un de ses collaborateurs, Greg Kelly, interpellé simultanément, a également vu sa durée de détention étendue, toujours selon les médias.

Le conseil d’administration de Renault a désigné mardi soir le numéro deux de l'entreprise, Thierry Bolloré, pour assurer l’intérim de Carlos Ghosn. L’ancien patron reste PDG malgré son arrestation, sur fond d’interrogations quant à l’avenir de l’alliance avec Nissan et Mitsubishi.