Etats-Unis: Des tests en cours pour ne plus avoir à euthanasier les chiens de laboratoire

RECHERCHE MEDICALE Vingt-sept beagles vont être mis à contribution pour établir des modèles qui pourraient permettre aux laboratoires pharmaceutiques vétérinaires d’épargner la vie de chiens…

20 Minutes avec agence

— 

Un beagle.
Un beagle. — AP Photo/Julio Cortez

L’administration américaine en charge de l’alimentation et des médicaments (FDA) a indiqué ce vendredi vouloir modifier ses méthodes de recherche vétérinaire sur les chiens. Elle veut éviter les euthanasies d’animaux après les expériences et encourager les adoptions, rapporte Bloomberg.

Une solution actuellement testée consiste à réaliser des modèles de référence et des outils informatiques après des tests sur 27 beagles. Les informations ainsi obtenues permettraient de mieux comprendre l’absorption de médicaments dans le système sanguin canin. Et donc d’offrir une alternative aux expériences sur les animaux vivants.

Les 27 beagles chouchoutés

En effet, cette méthode implique forcément euthanasie afin ensuite de pouvoir disséquer et étudier l’animal. En 2016, 60.000 chiens ont été utilisés aux Etats-Unis dans le cadre de la recherche humaine et vétérinaire. Si le processus envisagé est assez efficace, de simples examens sanguins pourraient remplacer les euthanasies.

Les 27 beagles utilisés pour établir les modèles seront eux-mêmes bien traités et connaîtront une fin heureuse. Ils « recevront des soins vétérinaires réguliers, dont des vaccins et autres soins préventifs, afin de rester heureux, sociables et en bonne santé », explique Scott Gottlieb, commissaire de la FDA, dans un communiqué. « A la fin de l’étude, les chiens seront mis à la retraite et proposés à l’adoption comme animaux de compagnie. »