VIDEO. Procès de l'attentat du Bardo: Les rescapés de l'attaque terroriste désabusés après un énième report

TRIBUNAL Le procès de l’attentat du Bardo, à Tunis, a été reporté une nouvelle fois, au grand dam des rescapés…

E.P.

— 

Vingt-deux personnes ont perdu la vie lors de l'attaque terroriste au musée du Bardo.
Vingt-deux personnes ont perdu la vie lors de l'attaque terroriste au musée du Bardo. — Hassene Dridi/AP/SIPA

C’est une affaire qui n’en finit pas. Ce mardi devait se tenir le deuxième et dernier jour du procès des 56 personnes spoupçonnées d’avoir participé à l'attaque terroriste du 18 mars 2015. Les audiences ont finalement été reportées, une énième fois. La raison ? Une non-conformité, dans le droit tunisien, de la vidéotransmission organisée entre Paris et Tunis. Fatigué et déçu, Serge Mayet, rescapé de l’attentat au musée du Bardo, à Tunis, est aussi exaspéré. « Depuis trois ans et demi, ça commence à être fatigant », s’agace-t-il.

Ce 13 novembre aurait dû être consacré aux plaidoiries des avocats des victimes, restées, pour la plupart, à Paris, où une salle avait été aménagée à la cour d’appel pour qu’ils puissent suivre, à distance, les débats. Ils devront attendre le 25 janvier 2019, date à laquelle le procès devrait reprendre, à Tunis.