Angela Merkel prône, à son tour, la création d'«une véritable armée européenne»

ALLIANCE La semaine dernière, Emmanuel Macron avait proposé la création d’une « véritable armée européenne » pour se « protéger de la Chine, de la Russie et même des Etats-Unis d’Amérique »…

20 Minutes avec AFP

— 

Angela Merkel, le 14 juin 2018 à Berlin.
Angela Merkel, le 14 juin 2018 à Berlin. — Markus Schreiber/AP/SIPA

Après Emmanuel Macron, c’est au tour d’ Angela Merkel de prôner la création d'« une véritable armée européenne », a annoncé la chancelière allemande, ce mardi, devant le Parlement européen à Strasbourg. Une annonce qui intervient après la passe d’arme entre Donald Trump et le président français, ce mardi.

« Nous devons élaborer une vision nous permettant d’arriver un jour à une véritable armée européenne », a déclaré Angela Merkel devant les eurodéputés. La dirigeante allemande a aussi rappelé avoir proposé « la constitution d’un conseil de sécurité européen avec une présidence tournante au sein de laquelle des décisions importantes pourront être plus rapidement prises ». « Ce n’est pas une armée contre l’Otan, je vous en prie », a ajouté la chancelière allemande. « Cela peut être un bon complément de l’Otan, personne ne veut remettre en question les relations classiques », a-t-elle martelé.

Des propos « très insultants » pour Donald Trump

La semaine dernière, le président français avait proposé la création d’une « véritable armée européenne » pour protéger le Vieux continent, et évoqué la nécessité de se « protéger de la Chine, de la Russie et même des Etats-Unis d’Amérique » dans le domaine du cyberespace. Cela a déclenché la colère du président américain qui a dénoncé des propos « très insultants » juste avant son arrivée à Paris pour participer ce week-end aux commémorations du centenaire de l’Armistice de la Première Guerre mondiale.

Mardi, Donald Trump s’en est de nouveau pris avec virulence à Emmanuel Macron, avec une nouvelle allusion à cette proposition d’armée européenne. « Emmanuel Macron a suggéré la création de leur propre armée pour protéger l’Europe contre les Etats-Unis, la Chine et la Russie. Mais c’était l’Allemagne dans la Première et la Seconde Guerre mondiale », a-t-il dit sur Twitter. Donald Trump exhorte régulièrement les pays européens membres de l’Otan à augmenter leurs dépenses militaires, estimant que les États-Unis paient une trop grande part du budget de l’Alliance atlantique.