Lutte contre les discriminations : L’Ecosse va enseigner les droits LGBT+ dans les écoles publiques

EDUCATION Il s’agit d’une première mondiale, présente le gouvernement écossais qui a accéder aux recommandations de Time for inclusive education, organisation locale qui lutte contre l’homophobie et la transphobie à l’école...

Fabrice Pouliquen

— 

Le drapeau LGBT lors de la Gay Pride à New York, le 24 juin 2018.
Le drapeau LGBT lors de la Gay Pride à New York, le 24 juin 2018. — Richard B. Levine/NEWSCOM/SIPA

La lutte contre l’homophobie et la transphobie, ainsi que l’histoire de la lutte des droits des personnes lesbiennes, gaies, bisexuels, transgenres et intersexes seront désormais enseignées dans les écoles publiques écossaises. « L’Ecosse est déjà considéré comme l’un des pays les plus progressistes sur les droits LGBTI+, commentait John Swinney, le ministre de l’éducation écossais, repris dans les colonnes du Guardian. J’ai le plaisir d’annoncer que nous serons le premier pays au monde à intégrer dans ses programmes une éducation inclusive LGBTI + »

Lutter activement contre les discriminations

Cette réforme des programmes fait suite à des recommandations émises par Time for inclusive education (TIE), une organisation qui lutte contre l’homophobie et la transphobie à l’école. Outre enseigner l’histoire des mouvements LGBT, les établissements publics devront aussi lutter activement contre les discriminations, sensibiliser les professeurs à ce sujet et enregistrer tous les cas de harcèlement homophobe.

« Un message fort et clair aux jeunes LGBTI »

Sur son site Internet, TIE précise que la majorité des parlementaires écossais avait déjà signé leurs revendications et qu’ils n’avaient plus qu’à travailler avec le gouvernement pour les mettre en place. Chose faite. « C’est une monumentale victoire pour notre campagne, et un moment historique pour notre pays, a réagi Jordan Daly, cofondateur de TIE. En cette période d’incertitude mondiale, cela envoie un message fort et clair aux jeunes LGBTI, selon lequel ils sont considérés ici en Ecosse. »