VIDEO. Etats-Unis: L'auteur de la tuerie en Californie était un ancien soldat de 28 ans

ETATS-UNIS Le suspect, Ian David Long, qui s’est suicidé après la tuerie, a servi dans le corps d’élite des Marines... 

20 Minutes avec AFP

— 

Une fusillade a fait douze morts à Thousand Oaks, en Californie, le 8 novembre 2018. Le suspect, Ian David Long, un ancien Marine de 28 ans, s'est suicidé après l'attaque.
Une fusillade a fait douze morts à Thousand Oaks, en Californie, le 8 novembre 2018. Le suspect, Ian David Long, un ancien Marine de 28 ans, s'est suicidé après l'attaque. — Mark J. Terrill/AP/SIPA

Si ses motivations restent inconnues, son identité, elle, a été communiquée. L’auteur de la fusillade dans un bar de Thousand Oaks, qui a fait douze morts ce mercredi, est un ancien soldat âgé de 28 ans, a indiqué Geoff Dean, le shérif du comté de Ventura. Le suspect, Ian David Long, qui s’est suicidé, a servi dans le corps d’élite des Marines, a précisé Geoff Dean lors d’une conférence de presse.

« Nous n’avons aucune idée de ses motivations », a-t-il encore souligné, tout en précisant qu’il n’y avait « aucune indication » selon laquelle il avait ciblé des employés. « Nous avons eu plusieurs contacts avec Ian David Long au fil des ans, pour des incidents mineurs, un accident de la route », a-t-il relevé. En avril, des policiers s’étaient d’ailleurs rendus chez lui après avoir été contactés. « Ils ont discuté avec lui. Il était d’une certaine manière furieux ». « Il agissait de manière irrationnelle » au point que des experts de la police en troubles psychologiques sont intervenus mais l’ont, in fine, laissé chez lui ne trouvant pas de raisons de l’arrêter ni de l’interner », a poursuivi le shérif.

Selon les autorités, Ian David Long était susceptible de souffrir de stress post-traumatique du fait de ses antécédents militaires. Le jeune homme était armé d’un pistolet Glock 21 de calibre 45 acheté légalement et qui était équipé d’un chargeur plus grand que celui de dix balles pour lequel il est normalement conçu. Selon le shérif, plusieurs témoins ont indiqué que l’auteur de la tuerie avait utilisé des fumigènes mais rien n’avait permis de confirmer ce fait à ce stade de l’enquête.