Airbnb: Un couple américain condamné à deux millions de dollars d'amende pour des locations illégales

CONDAMNATION Le couple avait mis 14 appartements en location saisonnière au mépris des règles strictes instaurées par la ville de San Francisco...

20 minutes avec agence
Capture d'écran du site Airbnb (image d'illustration).
Capture d'écran du site Airbnb (image d'illustration). — Joe Scarnici / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Un couple de San Francisco (Etats-Unis) a été condamné à une amende de 2,25 millions de dollars (1,96 million d’euros) pour avoir loué illégalement des appartements sur Airbnb. Le couple était propriétaire de 17 propriétés, dont 14 appartements transformés sans autorisation en meublés de tourisme.

Les biens étaient loués à temps plein sur Airbnb, pour des montants allant de 250 à 595 dollars (218 à 519 euros) la nuitée, rapporte ce lundi le San Francisco Chronicle cité par BFMTV.

Un système frauduleux

Selon le procureur de la ville, l’homme et la femme ont dirigé « une chaîne d’hôtels illicites pendant la crise du logement à San Francisco plutôt que de louer légalement les logements à des locataires résidentiels ».

Afin de lutter contre cette crise, la municipalité de San Francisco a durci sa législation sur les locations saisonnières. Seuls les résidents ont désormais le droit de proposer leur logement sur Airbnb. Le bien doit être habité à l’année et ne peut pas être loué plus de 90 jours par an.

900.000 dollars de loyers

Le couple avait déjà fait l’objet de poursuites en 2014 pour avoir loué la propriété dont il venait d’être expulsé. Il avait accepté de régler la somme de 276.000 dollars (240.500 euros) pour mettre fin aux poursuites tout en s’engageant à ne pas récidiver.

L’avertissement n’a pas suffi. Les deux Californiens ont continué à mettre des appartements en location sur la plateforme. Au total, 5.000 locations ont été recensées en onze mois et le couple a engrangé 900.000 dollars (785.000 euros) de bénéfices.

Une amende record

Les propriétaires ont été condamnés à une amende record de 2,25 millions de dollars. Ils ont écopé d’une interdiction de proposer des locations saisonnières pendant au moins sept ans dans les 17 immeubles qu’ils possèdent ou qu’ils gèrent.

« Cela envoie un message clair à ceux qui cherchent à profiter illégalement de la crise du logement à San Francisco : n’essayez pas », a déclaré le procureur. « Nous vous attraperons. » « Ce n’est pas le type d’hôte que nous voulons sur notre plateforme », a pour sa part réagi Airbnb dans un communiqué.