Midterms: Donald Trump espère pouvoir travailler «ensemble» avec les démocrates...

LIVE Revivez tous les résultats et les réactions des élections de mi-mandat...

P.B et Manon Aublanc

— 

Donald Trump a évoqué «un grand jour» pour les républicains après les résultats des élections de mi-mandat aux Etats-Unis.
Donald Trump a évoqué «un grand jour» pour les républicains après les résultats des élections de mi-mandat aux Etats-Unis. — MANDEL NGAN / AFP

L’ESSENTIEL

  • 160 millions d’Américains sont appelés aux urnes pour les élections de la mi-mandat.
  • Au Congrès, les démocrates sont favoris à la Chambre mais pas au Sénat.
  • On devrait avoir une bonne indication de la tendance vers 2h00 du matin (mercredi) et une idée plus précise vers 5h00.

A LIRE AUSSI

22h30: Ce live est désormais terminé. Bonne soirée.

19h25: La conférence de presse est terminée

19h05: «Je serais tout à fait d’accord pour baisser la voix»

Donald trump a ensuite été interrogé sur son discours agressif : « Allez-vous cesser à l’avenir ? », lui a demandé un journaliste. « Je serais tout à fait d’accord pour baisser la voix, mais quand les choses ne sont pas faites correctement à votre propos… Vous devez vous défendre. Quand vous n’êtes pas traité justement, vous n’avez pas le choix », a répondu le président américain.

18h58: Trump «très heureux» de l’avancée des négociations avec Pyongyang

Donald Trump s’est dit « très heureux » de l’avancée des négociations avec la Corée du nord, avant d'ajouter qu'il qu'il n'y avait «aucune urgence». Le président américain a également évoqué un second sommet avec Kim Jong Un, début 2019. 

18h53: Mike Pence accepte d’être le colistier de Trump pour l’élection présidentielle de 2020

« Mike, seras-tu mon colistier ? » a demandé le président américain à Mike Pence en plein milieu de la conférence de presse. « La réponse est oui », a ajouté Donald Trump après avoir entendu la réponse du vice-président. « C’était inattendu mais je suis très content », a-t-il ajouté.

18h50: Trump n'a pas prévu de rencontrer Vladimir Poutine à Paris

Le président a assuré n'avoir aucune rencontre «prévue» avec Valdimir Poutine à Paris. «Je crois que le président Poutine sera là-bas, nous n'avions rien de prévu. Je ne pense pas que nous ayons quoi que ce soit de prévu à Paris», a indiqué Donald Trump, ajoutant : «Et je vais rentrer très vite» aux Etats-Unis.

18h43: Donald Trump assure qu’il ne mettra pas fin à l’enquête russe

Interrogé sur les soupçons d’ingérence russe dans son élection, le président américain a assuré qu’il ne mettrait pas fin à l’enquête. « Je ne suis pas inquiet, car cette affaire est complètement fausse », a-t-il répondu.

«Je pourrais licencier tout le monde maintenant, mais je ne veux pas arrêter l'enquête parce que politiquement je ne veux pas l'arrêter... Mais je pourrais l'arrêter maintenant. Je pourrais dire que l'enquête est terminée. C'est une disgrâce. C'est une honte pour notre pays», a expliqué Donald Trump. 

18h40: «Je pense que les gens aiment la boulot que je fais»

Les questions des journalistes continuent. Donald Trump est interrogé sur ce qu'il retient de cette élection : «Je pense que les gens m'aiment. Je pense que les gens aiment la boulot que je fais». 

18h32: Echange très tendu entre Donald Trump et un journaliste de CNN

Donald Trump s’est emporté face à Jim Accosta, un journaliste de CNN, un média régulièrement pris pour cible par le chef de l’Etat et ses sympathisants. Le journaliste lui a demandé pourquoi il qualifiait la vague de migrants venue d’Amérique centrale d'« invasion ».

Le président l’a ensuite accusé d’être « malpoli » car ce dernier expliquait ne répondait pas à sa question. « CNN devrait avoir honte du fait que vous travaillez pour eux. Vous êtes une personne grossière et terrible. Vous ne devriez pas travailler pour CNN. Vous êtes une personne très impolie », a déclaré le président américain.

« CNN répand de fausses informations, c’est l’ennemi du peuple », a martelé le président américain.

 

18h27: Donald Trump répond maintenant aux questions des journalistes

Le président américain est interrogé sur la possibilité que les Démocrates lui demandent de publier ses déclarations d’impôt. « Les gens ne comprendront pas ces déclarations d’impôts », car tout cela est « très compliqué », estime Donald Trump. « Mon entreprise est une énorme entreprise, bien plus grande que ce que vous pourriez comprendre », a-t-il ajouté.

18h21: Le président américain juge des compromis possibles sur la santé et les infrastructures

Pour Donald Trump, des compromis sont possibles sur la santé et les infrastructures.

18h17 : Trump espère pouvoir travailler «ensemble» avec les démocrates

Donald Trump espère pouvoir travailler « ensemble » avec les démocrates. « Maintenant, nous allons avoir une voie bien plus libre, car les démocrates vont devoir venir vers nous… Et nous aurons de quoi négocier », a déclaré le président américain, avant d’ajouter : « Cela pourrait donner lieu à une très belle situation bipartisane. Nous avons beaucoup de choses en commun, sur l’infrastructure, l’assurance santé. Il y a beaucoup de choses qu’on pourrait faire ensemble. »

18h11: Ceux qui ne l’ont pas soutenu ont perdu…

«Nous avons vu les candidats que j'ai soutenu remporter un succès énorme la nuit dernière». Donald Trump s’en est ensuite pris aux Républicains qui ont refusé son soutien public, et qui ont perdu, comme Carlos Curbelo, Barbara Comstock, John Fasa. « Mia Love ne m’a montré aucun amour et elle a perdu. Dommage. Désolé pour ça, Mia », a-t-il déclaré.

18h08: Le «meilleur résultat» pour les Républicains depuis 1962

Le président américain a ensuite rappelé qu’avec trois sièges remportés (« du moins entre deux et quatre », a-t-il complété) en plus par les Républicains, il s’agit du « meilleur résultat pour le parti au pouvoir dans des élections midterms depuis 1962. »

Le président américain a listé une série de duels ayant été remporté par les Républicains : Indiana, North Dakota, Floride, Missouri, Tennessee.

18h07: «La nuit dernière, le parti républicain a défié l’histoire», déclare Trump

Le président américain a commencé par se féliciter : « La nuit dernière, le parti républicain a défié l’histoire pour augmenter sa majorité au Sénat ».

« Nous avons réussi malgré une campagne intense menée par des démocrates financés par d’importants mécènes avec des intérêts bien connus, et malgré une couverture médiatique très hostile, pour dire les choses poliment », a estimé Donald Trump.

18h: Donald Trump évoque « un grand jour » pour les Républicains

Le président américain a débuté sa conférence de presse et a évoqué "un grand jour" pour les Républicains.

17h15: Donald Trump menace les démocrates

Les élections lui ont offert un répit, mais Donald Trump se retrouve de nouveau sous la menace de l’enquête russe, avec plusieurs de ses proches dans le viseur du procureur spécial Robert Mueller, et une Chambre des représentants - maintenant sous contrôle démocrate - à l’affût.​

« Si les démocrates pensent qu’ils pourront gaspiller l’argent du contribuable à enquêter sur nous à la Chambre, alors nous serons probablement forcés d’envisager d’enquêter sur eux pour toutes les fuites d’informations classées, et plein d’autres choses, au Sénat. On peut tous les deux jouer à ce petit jeu ! », a-t-il écrit dans un tweet.

 

14h: «Trump parle de victoire, mais doit s’attendre à deux années très pénibles»

Le politologue Denis Lacorne, spécialiste des élections américaines, a tiré pour 20 Minutes les enseignements des élections américaines de mi-mandat. Retrouvez notre article juste ici​.

12h : Le président américain s’exprimera à 17h30, heure française

Donald Trump donnera une conférence de presse, en direct de la Maison Blanche, à 17h30, heure française.

 

10h10 : Le camp de la diversité sort vainqueur des « midterms »

Si la proportion de bleus (démocrates) et de rouges (républicains) au Congrès américain était la grosse inconnue avant les « midterms » de mardi, on savait déjà que la représentation législative d’outre-Atlantique était en marche vers davantage de diversité. Tendance confirmée pendant cette nuit d’élection, qui a vu apparaître un certain nombre de « premières » aux Etats-Unis. La suite est à lire par ici.

 

 

9h50: Les démocrates obtiennent officiellement la majorité à la chambre des représentants

C'était annoncé mais c'est confirmé selon le New York Times et le Washington Post, avec 218 sièges obtenus, les démocrates ont obtenu le contrôle total de la Chambre des indépendants aux dépens des républicains.

8h25 : Les Républicains l’emportent chez les hommes blancs ruraux et peu éduqués

Mais c’est à peu près tout, selon une vaste enquête portant sur 90.000 votants ou personnes certaines d’aller voter et publiée par le Wall Street Journal. Sans surprise, les femmes, les plus jeunes et les minorités non-blanches ont voté pour les démocrates. Par ailleurs, le thème le plus important pour les votants est l’assurance maladie, suivi par l’immigration et l’économie.

7h50: Un mort élu (local) au Nevada

Dennis Hof, propriétaire de maisons closes, décédé le mois dernier, a été élu au Nevada.

 

7h40: «Trump a fait mieux qu'Obama et Clinton»

C'est Rudy Giuliani qui le dit.

Fact checking: c'est vrai.

  • Sous Obama, les démocrates avaient perdu 63 sièges à la Chambre et 6 au Sénat en 2010.
  • Sous Clinton, c'était -54 à la Chambre et -9 au Sénat en 1994.

7h20: Le point sur la soirée

C'est tout chaud et c'est à lire ici.

« Le résultat le plus important de la soirée, c’est que les démocrates vont faire office de contre-pouvoir à Trump à la Chambre. Ils vont pouvoir rouvrir des enquêtes sur la Russie et ses impôts », analyse Chris Edelson, professeur de sciences politiques à l’American University de Washington. Avec une confortable majorité au Sénat pour les républicains, un impeachment du président américain est cependant « très improbable », conclut l’universitaire.

6h40: Steve King, qui drague les suprémacistes blancs, réélu

 

6h20: On n'a pas fini d'entendre parler de Beto O'Rourke

Grand seigneur dans la défaite, il appelle à l'unité. Il a réussi à créer l'enthousiasme chez les démocrates au Texas, a levé deux fois plus d'argent que Ted Cruz et termine à 48% vs 51%, dans un Etat conservateur.

 

6h00: Vague ou vaguelette démocrate?

Ça débat chez les commentateurs. Les démocrates devraient progresser de 30-35 sièges à la Chambre, et c'est un peu moins que prévu. Mais au niveau du vote populaire national, ils sont 9 points devant les républicains, soit le plus gros écart depuis 2008 (l'année de l'élection d'Obama). Il semble que les indépendants et les femmes dans les suburbs aisées aient lâché les républicains, ce qui serait plutôt mauvais signe pour Trump en 2020.

5h40: Nancy Pelosi s'exprime

 

5h30: Now what?

1-1, balle au centre. Les démocrates ont remporté la majorité à la Chambre des représentants pour la première fois depuis 2008. Les républicains ont cependant consolidé leur contrôle du Sénat, et remporté plusieurs postes clés de gouverneurs, notamment en Floride. Donald Trump, qui avait jeté toutes ses forces dans la bataille, a donc limité la casse. Mais les démocrates ont désormais le pouvoir de bloquer sa politique au Congrès et de relancer les enquêtes sur ses finances et sur la Russie. Bras de fer en vue.

5h15: «Immense succès ce soir», tweete Donald Trump

Il avait jusque-là été silencieux. «Immense succès, merci à tous», écrit Donald Trump. Son parti perd, certes, le contrôle de la Chambre, mais progresse au Sénat. Surtout, la plupart des candidats, sénateurs et gouverneurs, que le président a soutenu sur le terrain ont gagné.

 

4h55: Le démocrate Andrew Gillum jette l'éponge en Floride

Le républicain Ron DeSantis sera le prochain gouverneur de cet Etat crucial pour les présidentielles.

 

4h45: Revoilà Mitt Romney

Elu sénateur de l'Utah. Il sera intéressant de voir s'il soutient Donald Trump à chaque vote.

 

4h35: Les républicains vont remporter le Sénat

Projection d'ABC et CNN. Le parti de Trump va sans doute progresser de 2 sièges.

 

4h25: NBC projette également la Chambre pour les démocrates

On va donc vers un partage du pouvoir, la aison Blanche et (sans doute) le Sénat pour les républicains, la Chambre pour les démocrates. Blocage en vue.

 

4h20: Ocasio-Cortez, plus jeune élue de la Chambre

29 ans pour cette disciple de Bernie Sanders.

 

4h10: Ted Cruz sauve sa tête au Texas

Mais sa victoire sera bien plus étroite que prévue. Beto O'Rourke a peut-être perdu, mais il a gagné. Le droit d'être candidat à la primaire démocrate en 2020.

 

4h00: Une seconde élue musulmane

Ilhan Omar est née en Somalie. Après 4 ans dans un camp de réfugiés, elle est arrivée avec ses parents aux Etats-Unis en 1995. Clash avec Trump en vue sur sa politique migratoire.

 

3h45: Les démocrates vont remporter la Chambre, selon Fox News

La chaîne américaine est la première à faire cette projection, prudence, donc.

 

3h35: Parfait résumé en Floride

Ca finit toujours à 49,5-50,5%.

 

3h30: Ted Cruz en retard au Texas

Seulement 2 points mais il ne reste que 30% des bulletins à dépouiller.

 

3h15: Le sénateur démocrate Joe Manchin sauve sa tête

La Virginie occidentale est un Etat rural pro-Trump mais Manchin, un centriste qui a soutenu le juge Kavanaugh, conserve son siège.

 

3h05: Les républicains conservent un siège important dans le Kentucky

En difficultés, le sortant Andy Barr devrait s'imposer avec environ 3 points d'écart face à Amy McGrath. C'est une nette baisse par rapport à Trump, mais il garde son siège. Un signe de plus que la vague démocrate n'aura pas lieu.

 

3h00: Bataille en vue au Texas

Le démocrate Beto O'Rourke fait jeu égal avec le favori Ted Cruz sur la moitié des bulletins dépouillés.

 

2h50: Pas de vague démocrate?

C'est l'ancien stratège de Bill Clinton, James Carville qui le dit. Pour l'instant, il  semble avoir raison: les démocrates sont encore en course pour remporter la Chambre, mais pas avec une très large majorité.

 

2h40: Victoire capitale pour les républicains au Sénat

Braun s'est imposé face au sortant démocrate Donnelly dans l'Indiana. Ca sera presque impossible pour les démocrates de reprendre le Sénat (ils n'avaient pas droit à l'erreur sur les sortants).

 

2h35: Rachida Tlaib, première élue musulmane de la Chambre

Il devrait y en avoir une seconde d'ici la fin de la soirée (qui n'a pas d'opposant).

2h30: Le point sur la situation

Pour l'instant, on ne semble pas se diriger vers une grosse vague démocrate. L'opposition a repris 2 sièges, et doit en obtenir au total 23 de plus qu'en 2016. Au Sénat, pas de surprise pour le moment, dans un sens ou dans l'autre. De nombreux scrutins sont serrés, et il va falloir patienter pour compter les bulletins jusqu'au bout.

2h15: Suspense total en Floride

Les républicains ont refait leur retard au Sénat et gouverneur, égalité sur 85% des bulletins dépouillés.

 

2h05: 6 démocrates réélus au Sénat

Pas de surprise pour l'instant, on attend surtout la Floride, le Missouri et l'Indiana.

 

2h00: Les bureaux de vote ferment dans 18 Etats, on passe aux choses sérieuses

Les bureaux ferment dans 18 Etats (en vert ci-dessous). Quand ils seront dépouillés, on devrait savoir qui est placé pour s'imposer à la Chambre.

 

1h45: Victoire d'une démocrate en Virginie

Un autre siège repris aux républicains, il en faut 22 autres pour que la Chambre change de camp.

 

1h35: Tous les yeux braqués sur le Kentucky

On approche de la moitié des bulletins dépouillés dans le district 6. Trump l'avait gagné par 15 points. La démocrate McGrath en tête de 4 points.

 

1h25: Le chiffre magique: 23

C'est  le nombre de sièges à la Chambre que les démocrates doivent prendre aux républicains par rapport à 2016. Et on pourrait revoir Nancy Pelosi comme Speaker.

1h15: Les démocrates en tête en Floride

Mais sur 15% des bulletins dépouillés.

 

1h05: Les bureaux ferment en Floride

Et aussi: Alabama, Floride, Géorgie, New Hampshire, Caroline du Sud, Vermont, Virginie.

1h00: Bernie Sanders et Time Kaine réélus

Projection des médias américains: Bernie Sanders (indépendant mais qui siège avec les démocrates) et Tim Kaine (démocrate) réélus au Sénat. C'était attendu.

 

0h55: Beyoncé For Beto

La Texane affiche son soutien pour le candidat démocrate qui défie Ted Cruz.

 

0h55: Donald Trump regarde les résultats à la Maison Blanche

Avec Melania et des amis. Avec plus de 30 meetings en deux mois, il s'est engagé à fond dans la bataille.

 

0h50: La participation en nette hausse?

On l'ignore pour l'instant. Mais dans ce comté en Floride, on devrait approcher du niveau de la présidentielle de 2016, ce qui serait une grosse performance pour des midterms.

 

0h40: Le gouverneur de Géorgie a eu du mal à utiliser sa machine à voter

Quand il a mis son bulletin, la machine a dit «invalide». C'est lui qui est en charge de superviser les machines de l'Etat. Ironie, j'écris ton nom.

 

0h30: Les bureaux de vote vont rester ouverts plus tard en Géorgie

Certains comtés ont eu des problèmes avec des machines à voter en rade.

 

0h20: Une démocrate élue gouverneure de Guam

Elle prend le siège d'un républicain dans ce territoire américain.

 

0h10: Le soleil est couché à Washington

Jolies photos.

 

0h00: Les premiers bureaux de vote ferment

Dans l'Indiana et le Kentucky. A suivre surtout:

- la sénatoriale dans l'Indiana: si le démocrate Donnelly sortant perd, ça sera bon signe pour les républicains au Sénat

- le siège de la Chambre entre Amy McGrath (D) et Andy Barr (R). Si McGrath gagne, la vague démocrate pourrait être importante

23h50: James Comey fait du porte à porte

Après avoir voté, l'ex-patron du FBI limogé par Donald Trump est allé faire du porte à porte pour encourager les électeurs à se rendre dans leur bureau de vote. La vengeance, un plat, tout ça.

 

23h45: Le référendum sur Trump se confirme

Le président n'est pas en course mais selon un sondage de CNN sorti des urnes, Donald Trump a influencé le choix de deux électeurs sur trois.

 

23h40: Demi Lovato a voté

C'est le premier post Instagram de la star depuis qu'elle a faillir mourir par overdose.

 

23h35: La santé, sujet le plus important pour les électeurs

Loin devant l'immigration et l'économie. C'est en théorie plutôt en faveur des démocrates.

 

23h30: Davantage de diversité dans l'électorat?

Selon un sondage sorti des urnes de ABC, 28% des votants sont issus des minorités. Ca serait un record pour des midterms (et une mauvaise nouvelle pour les républicains).

 

23h15: Amy McGrath, le premier indicateur de la soirée

Premier femme à piloter un F-18 dans l'armée américaine, cette candidate démocrate va tenter de battre le sortant républicain dans le Kentucky. Si elle y parvient, dans un district que Trump a remporté par 15 points d'écart, cela sentira assez mauvais pour les conservateurs.

 

23h00: Uber et Lyft à prix réduits

Les deux apps offrent  des réductions à ceux qui vont faire leur devoir de citoyen.

 

23h00: H-1 avant la fermeture des premiers bureaux de votes

Certains bureaux ferment à 18h00 (minuit heure de Paris) dans le Kentucky et l'Indiana.

 

22h35: L'aiguille du New York Times is back!

«The needle», c'est la jauge du New York Times qui oscille vers les démocrates ou les républicains au cours de la soirée en fonction des résultats. Elle avait traumatisé les supporteurs démocrates en 2016, commençant la soirée côté Clinton avant de basculer petit à petit pour Trump.

 

22h15: Alexandria Ocasio-Cortez maîtrise Instagram

Story vidéo, selfie... La protégée de Bernie Sanders est la reine d'Instagram. Normal, à 29 ans, elle devrait devenir la femme la plus jeune élue à la Chambre.

 

22h05: Mais pourquoi les Américains votent aussi peu?

La participation tourne autour de 60% pour une présidentielle et 40% pour les midterms. Selon une étude de Pew, les Etats-Unis sont 31e sur un classement de 35 pays développés. Pourquoi donc? Plusieurs facteurs jouent. L'inscription sur les listes électorales n'est pas automatique, il n'y a donc qu'environ 160 millions d'Américains inscrits sur 250 millions d'adultes (65%).

Avec des Etats très polarisés, il y a souvent peu de suspense à l'exception des «swing states» où les élections sont plus serrées, et la participation souvent plus élevée. Si on s'approchait des 50% cette année, cela serait la plus forte participation à des midterms depuis les années 60-70.

21h45 : Facebook a fermé 115 pages avant les midterms

La chasse aux Fake News continue. Facebook a fermé 115 pages, notamment Right Wing News, qui avait, il y a un mois, plus de shares et de likes que Breitbart News, le New York Times et le Washington Post combinés. Assez fou.

 

21h30: Les stars votent

Et s'affichent sur Twitter avec le hashtag #Ivoted.

 

21h20 : Bon, à quelle heure sera-t-on fixé ?

C’est la grande inconnue. On devrait commencer à avoir une idée de la tendance vers 2h00 du matin (heure de Paris), quand les bureaux commencent de fermer sur la côte Est. Entre 3 et 4 heures, on devrait savoir si les démocrates sont bien partis pour remporter la Chambre – sauf si c’était plus serré que prévu. Pour le Sénat, il devrait falloir patienter jusqu’à 4/5 heures, après le Montana.

21h10: Trump se prépare au pire

Officiellement, le président est confiant. Mais selon le New York Times, Donald Trump se prépare à une défaite et pourrait procéder à un remaniement. Prudence tout de même: les sondages donnaient Clinton gagnante, et ils sont historiquement très mauvais lors des midterms. Une trentaine de sièges de la Chambre sont à 50/50. Il faudra donc attendre le milieu de la nuit pour être fixé.

21h05: Des machines à voter cassées en Géorgie

Dans ce bureau de vote, les électeurs doivent patienter 3 heures pour voter. Si le problème persiste, les bureaux pourraient rester ouverts plus tard ce soir.

 

21h00 : C’est parti !

Bonsoir à tous, c’est parti pour une nuit de folie. Quelques tweets de la matinée pour commencer

Certains ont fait la queue tôt pour voter à l’ouverture des bureaux de vote (ici en Virginie). Tout va sans doute se jouer sur la participation, et les Américains ne sont pas vraiment les rois du civisme : en général, elle tourne à 60 % pour une présidentielle et 40 % pour les midterms. Cette année, 36 millions d’Américains ont déjà voté avant le jour J, une hausse de 30 % par rapport à 2014.

L’ex-avocat de Donald Trump a voté. Michael Cohen, qui est désormais inscrit comme un démocrate, a écrit il y a quelques jours que ces midterms « sont peut-être l’élection la plus importante de notre vie ». Rien que ça.

Beto O’Rourke a voté en famille. Le démocrate qui monte espère créer la surprise face à Ted Cruz au Texas, mais ça sera quand même compliqué (il comptait environ 5 points de retard sur le républicain dans les sondages). Mais une courte défaite dans un Etat conservateur pourrait lui servir de tremplin pour se lancer sur la scène nationale en 2020.

Stacey Abrams deviendra-t-elle la première gouverneure noire de l’histoire des Etats-Unis ? Tous les yeux sont braqués sur la Géorgie, où elle est au coude-à-coude avec le sortant Brian Kemp.

 

L’impopularité de Donald Trump dans les sondages est-elle une « Fake news » ou une réalité ? Le président américain, et la planète entière, vont enfin être fixés. Mardi, 160 millions d’Américains sont appelés aux urnes pour les midterms, et il s’agit du premier véritable test pour Donald Trump depuis son accession à la Maison Blanche. Parce que les électeurs aiment changer d’avis, ces élections de la mi-mandat punissent généralement le parti au pouvoir, et cette année ne devrait pas déroger à la règle.

Les démocrates sont les grands favoris pour obtenir la majorité à la Chambre mais les républicains devraient garder le contrôle du Sénat (car seulement un tiers des sièges sont en jeu, et la plupart des sortants sont des démocrates). Une vague bleue va-t-elle déferler sur le Congrès ? Donald Trump va-t-il vivre une cohabitation ? Beto O’Rourke peut-il créer la surprise face à Ted Cruz au Texas ? Stacey Abrams va-t-elle devenir la première gouverneure noire de l’histoire américaine ? Rendez-vous sur 20 Minutes à partir de 21h00 pour suivre ces élections jusqu’au bout de la nuit.