Un garçon soupçonné d'avoir le virus Ebola est emmené dans un centre de traitement à Beni, à l'est de la RDC, le 9 septembre 2018.
Un garçon soupçonné d'avoir le virus Ebola est emmené dans un centre de traitement à Beni, à l'est de la RDC, le 9 septembre 2018. — Al-hadji Kudra Maliro/AP/SIPA

EPIDEMIE

Ebola: 186 morts en République démocratique du Congo, une mère et son bébé contaminés

Alors que le dernier bilan fait état 186 morts, le directeur général de l’OMS et le secrétaire général adjoint aux opérations de maintien de la paix de l’ONU doivent se rendre en RDC pour faire le point sur les efforts déployés…

Les autorités sanitaires congolaises ont annoncé ce lundi un total de 186 décès imputables à l'épidémie d'Ebola qui touche l’est de la République démocratique du Congo (RDC). Deux nouveaux cas ont été recensés, « une jeune fille résidant à Beni et son nouveau-né de deux semaines », indique le bulletin du ministère congolais de la Santé.

Le bébé et sa mère ont été admis dans un centre spécialisé de la région de Beni mis en place par les autorités pour stopper la progression de la maladie et administrer des soins. Selon le bulletin, 88 malades ont guéri. Au total, 298 cas de fièvre hémorragique ont été signalés dans la région.

Visite prochaine du directeur de l’OMS

Le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur général de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), et Jean-Pierre Lacroix, secrétaire général adjoint aux opérations de maintien de la paix de l' ONU, doivent effectuer une visite conjointe en RDC du 5 au 9 novembre, a déclaré Florence Marchal, porte-parole de la mission de l’ONU en RDC.

Cette visite « centrée sur Ebola » permettra aux deux responsables de faire le point sur les efforts déployés pour faire face à l’épidémie à Beni au Nord-Kivu et envisager « des actions conjointes à entreprendre » contre la maladie, a-t-elle ajouté.

Dixième épidémie

Le 30 octobre, le Conseil de sécurité de l’ONU a adopté à l’unanimité une résolution appelant tous les acteurs sur place à intensifier la lutte contre la maladie. Mi-octobre, les autorités congolaises avaient déclaré faire face à « une deuxième vague » épidémique.

Il s’agit de la dixième épidémie d’Ebola en RDC. La première avait été signalée en 1976 à Yambuku, dans le nord-est de la RDC, et avait totalisé 318 cas et 224 décès.