Gordon Brown devra lutter pour faire adopter sa loi par les députés

C. R. de L. - ©2008 20 minutes

— 

Les parlementaires britanniques vont-ils infliger le coup de grâce à Gordon Brown ? A l'heure où le Premier ministre atteint des sommets d'impopularité au Royaume-Uni avec moins de 25 % d'opinions positives, une mesure très controversée portant sur l'allongement de la durée de détention provisoire dans les enquêtes terroristes de 28 à 42 jours, est soumise aujourd'hui au vote des députés.

L'opposition conservatrice, les libéraux-démocrates, ainsi qu'une partie rebelle du Labour (travaillistes, le parti de Brown), l'ont d'ores et déjà rejetée. Ce projet de loi a été critiqué par les associations de défense des droits de l'homme, mais aussi par des responsables de la police. Ces derniers craignent qu'il n'ait des répercussions négatives sur la réputation des policiers, ainsi que sur les relations entre forces de l'ordre et communautés musulmanes.

Après la défaite historique du Labour lors des élections locales le 1er mai avec seulement 24 % des voix, un désaveu des députés pourrait sérieusement menacer le chef du gouvernement.