VIDEO. Brésil: L'armée est-elle sortie dans les rues pour fêter la victoire de Bolsonaro?

FAKE OFF Une vidéo montre des soldats acclamés dans la rue par des partisans du nouveau président brésilien. Selon l’armée, les militaires ne participaient pas à un défilé…

Mathilde Cousin

— 

Des soldats brésiliens à Rio de Janeiro.
Des soldats brésiliens à Rio de Janeiro. — CARL DE SOUZA / AFP
  • Des soldats brésiliens ont été acclamés dans les rues d’une ville voisine de Rio de Janeiro, le soir de l’élection du nouveau président, Jair Bolsonaro.
  • Les militaires ont été accusés de participer à un défilé.
  • Selon l’armée, les militaires rentraient à la caserne après une mission.

Des soldats brésiliens sont-ils descendus dans la rue pour fêter la victoire à l’élection présidentielle de Jair Bolsonaro, le candidat d’extrême-droite ? Une vidéo d’une minute montre des soldats en uniforme, installés sur des véhicules blindés. A leurs pieds, une foule en liesse, brandissant le drapeau brésilien. On entend des applaudissements, des sifflets, des cornes de brume. Certains soldats restent stoïques, surveillant la foule du haut des véhicules. D’autres sourient et saluent les passants.

La scène qui se déroule de nuit, au pied d’immeubles, a été partagée par plusieurs médias brésiliens. Des responsables nationaux se sont indignés de ces images. « Le défilé de l’armée avec des partisans de Bolsonaro en ce moment de nuit à Niterói montre que la démocratie est en danger », a lancé sur Twitter Guilherme Boulos, candidat malheureux à l’élection présidentielle pour le parti socialisme et liberté. João Paulo Rodrigues, du mouvement des travailleurs ruraux sans terre et soutien de l’ex président Lula, a dénoncé « une provocation à notre démocratie ».

La vidéo a également été reprise en France. « Dans la ville de Niterói, face à Rio, l’armée de terre est sortie dans les rues pour fêter la victoire, indique Maud Chirio, l’historienne spécialiste du Brésil qui a reposté la vidéo. La foule acclame. Inédit, incroyable, très dangereux, complètement illégal. » Son post a été partagé 12.400 fois.

FAKE OFF

La vidéo a bien été tournée à Niterói, une ville qui se situe juste en face de Rio de Janeiro, comme l'en atteste une seconde vidéo, postée sur YouTube. On y voit le passage des militaires sous un angle plus large. Le nom d'une boutique située dans la ville apparaît sur les deux vidéos. Les lieux ont également été identifiés par Corentin Chauvel, correspondant de 20 Minutes au Brésil. Jair Bolsonaro a récolté 62,46% des voix dimanche, dans cette ville, un score très large.

L’armée a apporté un démenti auprès de l’Agence d’Etat brésilienne, démenti repris par plusieurs médias brésiliens. Selon le commandement militaire de l’Est, les militaires étaient en train de retourner à leur caserne, après avoir surveillé le bon déroulement du second tour de l’élection présidentielle. Les véhicules ont été obligés de ralentir à cause de la foule. Rien de surprenant à ce que les véhicules forment un convoi : c'est la procédure habituelle, selon l'armée. L'itinéraire emprunté par les soldats est le seul possible pour rentrer à la caserne, précise Corentin Chauvel.

Plus 6.000 militaires déployés pour sécuriser l'élection

Ces militaires ont pu faire partie du dispositif déployé pour sécuriser les élections. A Rio de Janeiro, plus de 45.600 agents, dont 6.778 militaires, ont été déployés pour sécuriser le second tour de l'élection dimanche, indique le journal O Globo

Le Brésil a connu pendant 21 ans, de 1964 à 1985, une dictature militaire. Jair Bolsonaro, un ancien capitaine de l'armée de terre, est nostalgique de cette période.

>> Vous souhaitez que l’équipe de la rubrique Fake off vérifie une info ? Envoyez un mail à l’adresse fakeoff@20minutes.fr ou écrivez-nous sur Twitter :  https://twitter.com/20minFakeOff

20 Minutes est partenaire de Facebook pour lutter contre les  fausses nouvelles. Grâce à ce dispositif, les utilisateurs du réseau social peuvent signaler une information qui leur paraît fausse.