VIDEO. Crash d'un avion en Indonésie: L'appareil de Lion Air avait été réparé peu avant l'accident

DRAME L’avion, un Boeing 737, est entré en service il y a seulement quelques mois…

20 Minutes avec AFP

— 

Un avion de la compagnie indonésienne, Lion Air, à l'aéroport de Surabaya, en Indonésie, le 12 mai 2012. (Illustration)
Un avion de la compagnie indonésienne, Lion Air, à l'aéroport de Surabaya, en Indonésie, le 12 mai 2012. (Illustration) — Trisnadi/AP/SIPA

Il avait été réparé quelques minutes avant le vol. L'avion, qui s'est abîmé ce lundi matin au large de l'Indonésie avec 189 personnes à bord, avait subi plusieurs réparations suite à un problème technique, a affirmé Edward Sirait, le PDG de la compagnie aérienne indonésienne.

L’appareil, un Boeing 737, « a été réparé à Denpasar », sur l’île de Bali, « puis a volé vers Jakarta ». « Les techniciens à Jakarta ont reçu des notes et ont fait une autre réparation avant qu’il ne reparte vers Pangkal Pinai », la destination qu’il devait rejoindre ce lundi, a précisé le responsable, tout en expliquant qu’il s’agissait « d’une procédure normale ».

« Nous sommes toujours en train de chercher les restes de l’appareil »

L’appareil s’est abîmé en mer et a coulé, quelques minutes après son décollage de Jakarta. L’avion, entré en service il y a seulement quelques mois, avait demandé à revenir à l’aéroport de la capitale indonésienne peu avant que le contact ne soit rompu avec le contrôle aérien vers 6h30 (23h30 heure française). L’avion était à destination de Pangkal Pinang, une ville de l’île de Bangka, au large de Sumatra (Indonésie).

« L’avion s’est écrasé dans l’eau », a déclaré Yusuf Latif, le porte-parole de l’agence chargée des recherches. « Nous sommes toujours en train de chercher les restes de l’appareil », a-t-il ajouté en précisant que le Boeing était dans une zone d’une profondeur de 30 à 40 mètres. Des images de débris de l’appareil, dont un toboggan d’évacuation, et des morceaux de téléphone mobile, ont été publiées sur Twitter par le porte-parole de l'agence de gestion des catastrophes Sutopo Purwo Nugroho.

Un changement de cap soudain

L’avion transportait au total 189 personnes selon un dernier décompte du Comité de sécurité des transports nationaux (NTSC) : 178 passagers adultes, un enfant, deux bébés ainsi que deux pilotes et six personnels de cabine. Le ministère des Transports avait fourni précédemment un bilan de 188 personnes disparues. Le site de suivi des vols Flightradar montre sur une carte la trajectoire de l’appareil, qui après son décollage sur un cap sud-ouest vire largement à 180 degrés avant de mettre le cap au nord-est.

Le tracé s’interrompt soudainement au-dessus de la mer de Java, non loin de la côte. Il n’y avait pas d’information dans l’immédiat sur la présence d’étrangers à bord de l’avion, un nouvel appareil qui était entré en service en août, selon Lion Air. Le transporteur aérien a précisé que le pilote et le copilote avaient plus de 11.000 heures de vol à eux deux.