Colis piégés: Le sénateur anti-Trump, Cory Booker, et un ex-patron de renseignements également visés

ETATS-UNIS Douze colis piégés ont été envoyés, en moins de trois jours, à des personnalités anti-Trump…

20 Minutes avec AFP

— 

Un quartier de Manhattan bouclé par les forces de l'ordre, le 26 octobre 2018.
Un quartier de Manhattan bouclé par les forces de l'ordre, le 26 octobre 2018. — AFP

La série noire continue. Deux colis piégés ont, de nouveau, été envoyés, ce vendredi, à des personnalités anti-Trump. Si le premier colis, envoyé au sénateur démocrate, Cory Booker, très hostile au président américain, a été confirmé par le FBI, l’autre, envoyé à James Clapper, l’ex-patron des renseignements, a été révélé par CNN.

« Le FBI confirme qu’un 11e colis a été retrouvé en Floride, d’apparence similaire aux autres, adressé au sénateur Cory Booker », a indiqué la police fédérale américaine dans un tweet, ce vendredi. Le sénateur du New Jersey fait partie des démocrates cités parmi les candidats possibles pour la présidentielle américaine de 2020.

Des attaques qualifiées de « terrorisme intérieur »

Le FBI n’a pas encore confirmé la présence d'un 12e colis​, annoncé par la chaîne CNN à l’antenne, à destination de l’ancien directeur des renseignements James Clapper, également très critique du président américain et qui intervient régulièrement sur cette antenne.

« Quiconque a critiqué publiquement le président d’une façon ou d’une autre doit être spécialement vigilant et prendre quelques précautions, surtout quand il s’agit de courrier », a déclaré M. Clapper sur CNN, qualifiant ces attaques de « terrorisme intérieur ». « Mais il ne faut pas dramatiser non plus, j’ai toute confiance en nos forces de police », a-t-il ajouté. Mais la police new-yorkaise a confirmé répondre à une alerte au colis suspect dans un bureau de poste situé à quelques rues des bureaux de CNN, au cœur de Manhattan, sans préciser si l’alerte était liée à James Clapper.

Une chasse à l’homme engagée

Ces nouveaux colis suspects sont découverts alors que la police américaine a lancé une chasse à l'homme pour retrouver les auteurs de ces paquets, envoyés en pleine campagne législative américaine.

Avant Cory Booker et James Clapper, les personnalités visées étaient le financier George Soros, l’ex-président Barack Obama, son ex-vice président Joe Biden, l’ex-secrétaire d’Etat et rivale malheureuse de Donald Trump à la présidentielle Hillary Clinton, l’acteur Robert de Niro, l’ex-ministre de la justice de Barack Obama Eric Holder et l’élue démocrate californienne Maxine Waters. Personne n’a encore été arrêté. La police avait confirmé ce jeudi que tous les premiers envois contenaient des engins explosifs atisanaux.

Les enquêteurs semblaient concentrer leurs efforts sur un bureau de poste de la région de Miami. La police du comté de Miami-Dade a confirmé avoir envoyé une équipe de déminage pour aider des employés d’un centre de tri postal participant à l’enquête, « par précaution », sans autre détail.