Tesla: Pour la première fois en deux ans, l'entreprise est rentable

FINANCE Elon Musk avait promis que le groupe, qui brûle beaucoup d’argent, allait commencer à devenir « durablement rentable » au cours de la deuxième partie de l’année…

20 Minutes avec AFP

— 

Des véhicules Tesla devant le showroom de la marque à New York
Des véhicules Tesla devant le showroom de la marque à New York — SPENCER PLATT / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Enfin ! Après deux ans dans le rouge, Tesla est de nouveau dans le vert. L’entreprise a annoncé, ce mercredi, son premier bénéfice depuis 2016. Une bonne note qui intervient alors que Elon Musk, l’emblématique patron de Tesla, dont le comportement fantasque déroute les investisseurs, est sous le coup d’une enquête pour « fraude ».

« Toutes les activités de l’entreprise ont incroyablement bien fonctionné », s’est réjoui Elon Musk pendant une conférence téléphonique avec des analystes, après avoir aussi évoqué un «trimestre vraiment historique» dans sa lettre aux investisseurs présentant les résultats. Le patron avait promis que le groupe, qui brûle beaucoup d’argent, allait commencer à devenir « durablement rentable » au cours de la deuxième partie de l’année, il a estimé que « ce trimestre (marquait) une étape importante dans cette direction ».

Tesla, futur producteur de masse ?

Au troisième trimestre, le constructeur de véhicules électriques a dégagé un bénéfice net de 311,5 millions de dollars, grâce aux ventes de sa voiture électrique d’entrée de gamme, le Model 3, dont les volumes de production et de livraison ont fortement augmenté. En 2017, à la même époque, Tesla avait essuyé une perte de 619,38 millions de dollars. Quant à son dernier bénéfice (environ 22 millions de dollars), il remontait au troisième trimestre 2016.

Seule la version la plus chère de la voiture Model 3 est actuellement commercialisée aux Etats-Unis, en attendant la gamme intermédiaire, censée transformer Tesla en producteur de masse. Le constructeur de véhicules électriques a accéléré la production du Model 3, dont il a livré 56.065 exemplaires au cours du trimestre, ce qui représente environ 3 milliards de dollars de revenus. Quant au modèle le moins onéreux du Model 3, promis à 35.000 dollars mais pas encore commercialisé, Elon Musk a indiqué que le groupe « travaillait dur » pour y arriver. Les premières livraisons de Model 3 en Europe devraient arriver au premier trimestre 2019.

Les capacités d’Elon Musk remises en question

Le Model 3 est devenu la 5e voiture particulière la plus vendue aux Etats-Unis au troisième trimestre, et sa marge a atteint 20 % alors que Tesla visait seulement 15 %. Le groupe californien, qui vend également des panneaux solaires depuis le rachat de SolarCity, a terminé le trimestre avec une trésorerie positive de 881 millions de dollars. Une bonne nouvelle pour Elon Musk, notamment accusé de «fraude» par le gendarme de la Bourse, la SEC, après un tweet en août dans lequel il affirmait, sans preuves, disposer des fonds pour retirer Tesla de la cote.

L’enquête du régulateur s’est soldée par une amende et un accord à l’amiable selon lequel Elon Musk a renoncé à la présidence du conseil d’administration de l’entreprise qu’il a co-fondé. Outre cette affaire, les milieux financiers ont été décontenancés par son apparition dans une émission au cours de laquelle, entre deux questions, il sirotait un verre de whisky et avait tiré sur un joint.