Equateur : Une foule lynche trois personnes accusées à tort d’avoir kidnappé des enfants

VIOLENCES Les trois victimes étaient en réalité soupçonnées de vols d’argent et de téléphones portables…

20 Minutes avec agences

— 

Le port de Posorja, en Équateur (illustration).
Le port de Posorja, en Équateur (illustration). — Sageo/Wikimedia Commons

Trois personnes ont été tuées par une foule en colère mardi en Equateur. Les deux hommes et la femme assassinés étaient soupçonnés, à tort, d’avoir commis des vols d’enfants, a précisé la police locale.

Les trois personnes avaient en réalité été arrêtées par les autorités après des vols d’argent et de téléphones portables sur deux femmes en présence de leurs enfants. À leur arrivée au commissariat de Posorja, au sud-ouest du pays, une foule d’habitants les attendait.

Trois policiers blessés

L’assemblée a réussi à écarter les policiers et à s’emparer des trois suspects. Ces derniers ont alors été battus à coups de pierres et de bâtons. Les policiers ont tenté, en vain, d’expliquer qu’ils n’étaient pas accusés de vol d’enfants mais d’argent et effets personnels.

Les habitants ont également incendié le taxi qui transportait les trois personnes ainsi que six motos. Trois policiers ont été blessés. Les autorités ont dû dépêcher des renforts militaires sur place pour rétablir l’ordre. Des vidéos et images du lynchage ont circulé sur les réseaux sociaux. « Ce qui s’est passé ne restera pas impuni », a commenté sur Twitter la ministre de l’Intérieur équatorienne.