Pédophilie dans l’Église: Le pape révoque deux évêques chiliens soupçonnés agressions sexuelles sur mineurs

MONDE Le Vatican l'a annoncé ce samedi après une rencontre entre le pape et le président chilien...

C.P.

— 

Le pape François a commencé son pontificat en 2013.
Le pape François a commencé son pontificat en 2013. — ANDREAS SOLARO / AFP

Une sanction sans appel. Le pape François a rendu à l'état laïc deux évêques chiliens accusés d'agressions sexuelles sur mineurs, a annoncé le Vatican ce samedi après une rencontre entre le pape et le président chilien.

Cette décision, qui concerne l'évêque Francisco Jose Cox Huneeus et l'ancien évêque Marco Antonio Ordenes Fernandez, est sans appel, a précisé le Vatican.

L'Eglise chilienne en pleine tourmente

Le 21 septembre, le pape François avait accepté la démission de deux nouveaux évêques du Chili, Mgr Carlos Eduardo Pellegrin Barrera, 60 ans, qui exerçait à San Bartlomé de Chillan, et Mgr Cristián Enrique Contreras Molina, du diocèse de San Felipe. Les deux hommes, soupçonnés d'agressions sexuelles, étaient visés par des enquêtes judiciaires au Chili.

L’Eglise catholique chilienne est en pleine tourmente. Evêques, prêtres mais aussi laïcs liés à l’Eglise : au total, 158 personnes sont ou ont été visées dans le pays par une enquête pour abus sexuels sur des mineurs et des adultes depuis les années 1960.

Le 18 mai, la conférence épiscopale chilienne avait annoncé que les 34 évêques venus à Rome rencontrer le pape François lui avaient remis leur démission. Avant les deux démissions de fin septembre, le pape avait déjà accepté celles de cinq autres évêques chiliens, sanctionnant ainsi une hiérarchie de l’Eglise accusée d’omerta par des victimes de prêtres pédophiles.