Etats-Unis: Cinq médecins qui délivraient des millions d'opiacés avec de fausses ordonnances inculpés

DROGUE Cinq médecins auraient indûment prescrit des millions de comprimés d'oxycodone, un puissant opiacé... 

20 minutes avec agences

— 

Une bouteille d'OxyContin dans une pharmacie de San Francisco. (illustration)
Une bouteille d'OxyContin dans une pharmacie de San Francisco. (illustration) — Jeff Chiu/AP/SIPA

Cinq médecins new-yorkais ont été inculpés ce jeudi à New York pour avoir rédigé des fausses ordonnances et prescrit des millions de comprimés d’oxycodone, un puissant opiacé qui fait des ravages aux Etats-Unis. Au total, dix professionnels de santé ont été mis en examen dans six dossiers différents.

Un médecin du Queens est notamment soupçonné d’avoir prescrit plus de six millions de comprimés à des « individus dont ils savaient qu’ils n’en avaient pas besoin pour des raisons médicales légitimes », selon un communiqué du procureur de Manhattan. Le médecin agissait avec la complicité d’un infirmier.

300 dollars la visite

Les deux hommes facturaient chaque visite 300 dollars. Aucun autre professionnel de santé de New York n’a prescrit, sur la même durée, ne serait-ce que la moitié de six millions de comprimés, selon les enquêteurs.

Un autre médecin inculpé avait acquis une telle réputation qu’une queue se formait régulièrement à l’extérieur de son cabinet du quartier de Staten Island, en pleine nuit. Certains patients montraient même « des signes visibles d’addiction à la drogue ».

Des patients morts d’overdose

Le fait que plusieurs de ces « patients » soient morts d’overdose n’a pas poussé le médecin à modifier ses prescriptions. L’oxycodone est un médicament opiacé antidouleur dont la puissance équivaut au double de celle de la morphine. Il peut provoquer un effet de dépendance.

Plus de 17.000 personnes sont mortes d’overdoses liées aux opiacés sur ordonnance en 2016 aux Etats-Unis, selon les données du Centre de prévention et de contrôle des maladies. Depuis plusieurs mois, la justice s’attaque de front au problème des médecins véreux et aux ordonnances de complaisance.