Etats-Unis: Une fillette 4 ans revient de l’école avec du crack et finit aux urgences

DROGUE La direction de l’école maternelle suppose qu’un individu a jeté les doses de crack par-dessus le grillage de la cour de récré…

Naomi Mackako

— 

Illustration d'une cour de récréation.
Illustration d'une cour de récréation. — McElspeth

L’incident aurait pu tourner au drame. Une enfant de 4 ans est revenue de son école maternelle dans le Bronx à New York avec des petites doses de crack, un camarade les lui avait données en les présentant comme des dents de lait, rapporte Inside Edition.

La jeune Serenity est rentrée de l’école avec du crack contenu dans des petits récipients en plastique. Ne réalisant pas au départ de ce dont il s’agissait, sa maman Sabrina Straker lui a dit de les glisser sous son oreiller. Si la petite souris n’était finalement pas concernée par l’affaire, c’est la faucheuse qui aurait pu venir à la rencontre de cette petite fille dont la maman est encore sous le choc. Mais la mère finit par examiner de plus près ladite dent de lait et s’aperçoit qu’il n’en est rien de l’organe dur de couleur ivoire. Elle se présente au commissariat et un inspecteur de stupéfiants lui confirme qu’il s’agit de drogue.

C’est alors que Serenity s’est montrée particulièrement agitée. Elle a dit à sa maman et à l’officier de police que les « dents avaient un goût étrange ». Comprenant que l’enfant a ingéré de la drogue, sa mère l’a conduit directement aux services d’urgence de l’hôpital où elle a été contrôlée positive aux stupéfiants. Après l’incident, consciente que sa fille aurait pu succomber d’une overdose, Sabrina Straker décide de la retirer de l’école maternelle de quartier et attend des explications.

Un quartier à haut risque

« Personne ne surveillait les enfants », a-t-elle déclaré. « Il y a 15 enfants dans la salle avec deux enseignants et deux auxiliaires, où étaient-ils quand ça s’est passé ? » Yvette Joseph, la directrice de la Lil Inventors Child Care a déclaré au New York Daily News que quelqu’un avait dû jeter la drogue par-dessus le grillage et que c’est ainsi qu’elle est tombée entre les mains d’un des enfants. « Nous sommes dans le quartier depuis plus de quarante ans et rien de tel ne s’est jamais produit », a déclaré Yvette Joseph. « Malheureusement, nous vivons dans un quartier à haut risque, et c’est un quartier dans lequel, vous savez… Vous savez ce qui se passe dans les quartiers à haut risque. »

Le département de police de New York a ouvert une enquête.