Sommet Kim-Trump: «Trois ou quatre» endroits évoqués pour la nouvelle rencontre

COREE DU NORD Cette deuxième entrevue, « pas très lointaine », ne devrait « probablement » pas se dérouler à Singapour, et pourrait « éventuellement » avoir lieu sur le territoire américain ou nord-coréen...

20 Minutes avec AFP

— 

Le président américain Donald Trump et le leader nord-coréen Kim Jong-un marchant côte à côte lors de leur rencontrer historique à Singapour le 12 juillet 2018.
Le président américain Donald Trump et le leader nord-coréen Kim Jong-un marchant côte à côte lors de leur rencontrer historique à Singapour le 12 juillet 2018. — AP/SIPA

Donald Trump a annoncé mardi que les préparatifs pour son nouveau sommet avec le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un avaient avancé et que « trois ou quatre » lieux étaient maintenant envisagés. La nouvelle entrevue entre les deux hommes, qui « n’est pas très lointaine », ne devrait « probablement » pas se dérouler à Singapour, comme le premier sommet, historique, du 12 juin dernier, a déclaré le président américain, qui a précisé qu’elle pourrait « éventuellement » avoir lieu sur le territoire américain ou nord-coréen.

En se rendant en début de soirée dans l’Iowa pour une réunion publique, il a indiqué qu’il souhaitait qu’elle se tienne après les élections de mi-mandat du 6 novembre, expliquant qu’il était trop occupé à faire campagne pour participer à ce second sommet. « Je ne peux pas partir maintenant », a-t-il souligné.

« Nous pouvons maintenant voir un chemin vers l’objectif final »

Le chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo, qui a rencontré une nouvelle fois dimanche le dirigeant nord-coréen à Pyongyang, a assuré plus tôt mardi que la date du second sommet Trump-Kim pourrait être évoquée « dans peu de temps ». « Nous avons fait de grands progrès », a-t-il dit à la Maison Blanche, où il a rendu compte de ses entretiens à Donald Trump.

« Il y a encore pas mal de travail à faire », mais « nous pouvons maintenant voir un chemin pour atteindre l’objectif final, qui est la dénucléarisation vérifiée de la Corée du Nord », a-t-il estimé, remerciant Kim Jong-un de l’avoir reçu.

Cette rencontre visait à relancer des pourparlers qui patinaient sur ce dossier depuis le sommet de Singapour. Récemment, le milliardaire américain a multiplié les éloges envers l’homme fort de Pyongyang. « Je l’aime bien et il m’aime bien », a-t-il encore déclaré à la presse mardi matin. Il a assuré en septembre qu’ils étaient « tombés amoureux », saluant les « magnifiques lettres » que lui avait écrites Kim. La Corée du Sud a annoncé dimanche que le sommet entre les deux hommes se tiendrait « le plus tôt possible ».