Etats-Unis: Une journaliste de Russia Today liste les bienfaits du goulag sur Twitter

POLEMIQUE La correspondante de la chaîne russe a finalement présenté des excuses…

20 Minutes avec agence
— 
La page d'accueil de la version française de Russia Today (RT).
La page d'accueil de la version française de Russia Today (RT). — XAVIER VILA/SIPA

Sameera Khan, la correspondante à Washington de la chaîne russe Russia Today, a posté dimanche 7 octobre deux mèmes qui évoquaient des aspects positifs des goulags soviétiques sur son compte Twitter. Celle qui a aussi été Miss New Jersey 2015 a dû finalement présenter des excuses, rapporte Slate.

Les mèmes repris par la journaliste prétendaient que les prisonniers des camps soviétiques avaient un emploi garanti à leur sortie, une grande « liberté d’expression » et « deux semaines de vacances à la maison chaque année ». Les détenus bénéficiaient de « salaires égaux à ceux des autres citoyens », de la « liberté de mouvement dans les limites du goulag », sans oublier la possibilité de voir des pièces de théâtre.

Elle a présenté des excuses

« Je viens d’apprendre que les mèmes que j’ai partagés au sujet des goulags de Staline étaient inexacts » a-t-elle finalement déclaré avant que son compte Twitter disparaisse. « Mes excuses à tous ceux que j’ai offensés. »

Avant cet épisode, la journaliste avait déjà déclaré sur ce réseau social qu’elle « serait morte pour Staline sans poser de questions ». Entre 1929 et 1954, plusieurs millions de personnes ont trouvé la mort dans les goulags. Les conditions de vie y étaient autrement plus difficiles que celles décrites dans les mèmes.