La journaliste bulgare Viktoria Marinova a été retrouvée morte à Roussé, en Bulgarie, le 6 octobre 2018.
La journaliste bulgare Viktoria Marinova a été retrouvée morte à Roussé, en Bulgarie, le 6 octobre 2018. — Dimitar DILKOFF / AFP

ENQUETE

Bulgarie: Un homme interpellé après le viol et le meurtre d'une journaliste

La victime, une journaliste bulgare âgée de 30 ans, aurait été frappée, étranglée et violée avant d’être tuée…

Après le sordide meurtre de Viktoria Marinova, une journaliste bulgare, samedi, un homme a été interpellé, ce mardi à Roussé, a annoncé Teodor Atanasov, le chef de la police locale. Le corps de Viktoria Marinova, journaliste sur la chaîne locale TVN, a été découvert, samedi, à Roussé sur une allée en bord de Danube.

La victime, âgée de 30 ans, aurait été frappée, étranglée et violée, avant d’être tuée. « Nous avons arrêté un homme, nous vérifions toujours son alibi et il n’est donc pas officiellement suspecté d’avoir commis le crime. Il est détenu pour 24 heures », a-t-il déclaré.

La journaliste travaillait sur une affaire de corruption impliquant hommes d’affaires et élus

Le ministre bulgare de l’Intérieur ainsi qu’un représentant du parquet de Sofia sont attendus à Roussé ce mardi pour y tenir une conférence de presse. Si le mobile de cet homicide n’a pas encore été déterminé, les enquêteurs n’excluent pas qu’il soit lié à la profession de la jeune femme. La journaliste travaillait depuis quelque temps sur des allégations de corruption impliquant hommes d’affaires et élus.

Ce meurtre, le troisième en Europe en douze mois, a suscité une vague d’indignation. Le reporter Jan Kuciak a été tué en Slovaquie en février dernier et la journaliste maltaise Daphné Caruana Galizia en octobre 2017.