Affaire Skripal: Le deuxième suspect a été «personnellement» décoré par Poutine en 2014

ESPION L’homme a été identifié comme un médecin militaire employé par le renseignement miliaire russe, selon le site d’investigation Bellingcat…

20 Minutes avec AFP

— 

L'homme identifié par les services britanniques comme Alexander Petrov, le 13 septembre 2018.
L'homme identifié par les services britanniques comme Alexander Petrov, le 13 septembre 2018. — AP/SIPA

Vladimir Poutine l’a décoré en 2014. L’homme identifié comme le second suspect de la tentative d’empoisonnement de l’ex-espion russe Sergueï Skripal a reçu une médaille pour acte héroïque, selon le site d’investigation Bellingcat.

Cet homme, un médecin militaire employé par le renseignement miliaire russe (GRU), identifié par Bellingcat lundi comme Alexandre Evguenievitch Michkine. Il avait été identifié par la police britannique sous le nom d’Alexandre Petrov, identité qui figure sur son passeport mais qu’elle considérait comme un pseudonyme.

Une photo exhibée par sa grand-mère

L’homme a été décoré « personnellement par Vladimir Poutine », ont précisé le fondateur de Bellingcat, Eliot Higgins, et le chercheur Christo Grozev lors d’une conférence de presse au Parlement britannique, possiblement pour ses activités en Crimée ou dans le reste de l’Ukraine. Ils ont cité une photo montrant le président russe lui serrer la main et exhibée par la grand-mère du suspect aux habitants du village de Lyga, dans le nord de la Russie, où il a grandi.

Selon la même source, Alexandre Michkine est né le 13 juillet 1979 dans ce « tout petit village (…) au milieu de nulle part » en Russie. Il a étudié la médecine à l’académie militaire de Saint-Pétersbourg et a été recruté par le GRU « à un certain moment avant 2003 ». Puis il a déménagé vers 2009 à Moscou sous l’identité d’Alexandre Petrov, selon son parcours reconstitué par Bellingcat aidé par le site d’investigation russe Insider.

Opérations secrètes

Il a participé à des opérations secrètes entre 2011 et 2013 en Transnistrie et en Ukraine, ainsi qu’à des opérations militaires dans ce pays en 2014.

Le 26 septembre, Bellingcat avait déjà révélé l’identité de l’autre suspect de l’empoisonnement de Skripal, présenté par la police britannique comme étant Rouslan Bochirov. « Le suspect est en fait le colonel Anatoli Tchepiga, un officier du GRU décoré de hautes distinctions », avait affirmé Bellingcat. Les deux hommes sont accusés par la police britannique d’être à l’origine de l’empoisonnement au Novitchock de l’ex-agent double Sergueï Skripal et de sa fille Ioulia, le 4 mars à Salisbury en Angleterre.