Deux attentats dans la banlieue d'Alger, un mort et six blessés

V.G. (avec agence)

— 

Bordj El Kiffan, dans la banlieue Est d'Alger.
Bordj El Kiffan, dans la banlieue Est d'Alger. — DR

Deux attentats ont été commis à Bordj El Kiffan dans la banlieue est d'Alger dont l'un, contre une caserne de la garde républicaine, a fait mercredi après-midi au moins un mort et six blessés.

L'attentat contre une caserne dans la zone du Lido, cette plage populaire de la banlieue est d'Alger, a été attribué à un kamikaze issu d'un groupe islamiste. Le terroriste, qui s'est tué, n'est pas parvenu jusqu'aux portes de la caserne qu'il visait.

Au moins un blessé dans une autre explosion


Simultanément, une autre bombe, de type artisanal, a explosé devant un magasin à Bordj El Kiffan, selon les mêmes sources. L'attentat, qui visait aussi un café populaire des environs, a fait au moins un blessé, selon des témoins.

D'importantes forces de police ont été déployées dans le quartier du Lido, où ont afflué aussi de nombreuses ambulances. Le Lido prolonge le site de la Foire Internationale d'Alger, aux Pins Maritimes.

Premiers attentats depuis décembre dernier

Ces deux attentats sont les premiers enregistrés dans le Grand-Alger, depuis ceux du 11 décembre 2007, qui avaient visé le siège du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) dans le quartier résidentiel de Hydra et le siège du Conseil constitutionnel à Ben Aknoun, sur les hauteurs de la capitale. Cette attaque avait causée la mort de 67 personnes.