Des chrétiens convertis condamnés en Algérie

RELIGION Ils ont été reconnus coupables de «pratique illégale d'un culte non musulman»...

Avec agence

— 

Une message de mariage chrétien à Tizi Ouzou, en Kabylie
Une message de mariage chrétien à Tizi Ouzou, en Kabylie — NEW PRESS / SIPA
Quatre Algériens convertis au christianisme ont été condamnés mardi à des peines de prison avec sursis et deux autres relaxés par le tribunal correctionnel de Tiaret (sud-ouest) qui les jugeait pour «pratique illégale d'un culte non musulman», a annoncé leur avocate.

Un converti a été condamné à six mois de prison avec sursis et une amende de 2.000 euros, et les trois autres à deux mois de prison avec sursis et une amende de 1.000 euros chacun, a précisé maitre Khelloudja Khalfoun.

Participer à une messe

Les quatre condamnés ont reconnu s'être convertis au christianisme, mais nié devant le tribunal qu'ils participaient à une messe le jour de leur interpellation, le 9 mai.

Les deux autres convertis appartenant au même groupe ont été relaxés, a précisé l'avocate. Ils ont nié pour leur part s'être convertis et affirmé qu'ils participaient à un déjeuner.

L'avocat veut faire appel

Maitre Kheloudja a indiqué à l'AFP qu'elle allait faire appel de ce jugement, se fondant sur le fait que seuls les quatre prévenus qui avaient confirmé leur conversion au christianisme ont été condamnés. «Ils étaient jugés pour les mêmes faits, ils devaient être soit tous condamnés, soit tous relaxés», a-t-elle indiqué.

Le groupe composé de six avait été interpellé à Tiaret début mai à la sortie du domicile d'un deux et accusés d'avoir participé à une messe dans ce lieu qui n'est pas prévu à cet effet, selon les forces de sécurité.

Selon la loi controversée de février 2006 réglementant le culte en Algérie, le lieu de culte et son servant doivent être agréés par le ministère des affaires religieuses.

Une fois de plus, les débordements et amalgames indécents sur l'islam nous contraignent à fermer cet article aux commentaires.