Donald Trump accusé d'évasion fiscale massive sur l'héritage de ses parents, une enquête ouverte

ETATS-UNIS Selon une enquête du «New York Times», il aurait reçu plus de 400 millions de dollars et aurait échappé à l'impôt via un système de société écran...

20 Minutes avec AFP

— 

Donald Trump et son père, Fred, dans les années 1970.
Donald Trump et son père, Fred, dans les années 1970. — CAMPAGNE D.TRUMP

Donald Trump aime raconter qu’il a démarré avec un « petit prêt d’un million de dollars » de son père pour bâtir un empire immobilier de 10 milliards de dollars. Mais la fable du « self made man » vient de prendre du plomb dans l’aile : selon une enquête du New York Times, Donald Trump aurait reçu l’équivalent de 413 millions de dollars d’aujourd’hui de ses parents, via un montage complexe de sociétés-écrans. Le service des impôts de l’Etat de New York a ouvert une enquête mardi, dans la foulée de ces révélations.

Un avocat de Donald Trump, Charles Harder, cité par le journal, a qualifié de « 100 % fausses » les allégations de fraude et évasion fiscale. L’avocat a assuré que Trump lui-même « n’avait quasiment pas été impliqué dans ces histoires », qui avaient été gérées par d’autres membres de sa famille, aidés par des professionnels.

Millionnaire à 8 ans

Le New York Times explique avoir exploité des centaines de déclarations d’impôts de Fred Trump et de ses sociétés pour son enquête. Il n’a cependant pas eu accès aux déclarations d’impôt de Donald Trump lui-même, que ce dernier a toujours refusé de publier. Le service des impôts de l’Etat de New York « passe en revue les accusations dans l’article du New York Times et explore avec détermination toutes les pistes d’enquête », a déclaré un de ses porte-parole.

« A l’âge de 3 ans, Mr Trump gagnait l’équivalent de 200.000 dollars d’au par an via l’empire de son père. A 8 ans, il était millionnaire. A 17 ans, son père a fait de lui un copropriétaire d’un immeuble de 52 appartements. Après la fac, il recevait l’équivalent d’un million de dollars par an ».

Le journal affirme qu’une partie de cet argent aurait été perçue grâce à de l’évasion fiscale : le président et ses frères et sœurs auraient ainsi établi une société écran avec pour seul objectif de dissimuler les dons de leurs parents. Donald Trump aurait aussi aidé son père à profiter indûment de millions de dollars de déductions fiscales, et à sous-évaluer ses avoirs immobiliers pour réduire les impôts à payer lors de leur transfert à leurs enfants.

Jusqu’à 10 fois moins d’impôts

Au total, Donald Trump aurait reçu 413 millions de dollars. Avec ses frères et sœurs, la somme dépasse le milliard de dollars. Selon le Times, avec un taux d’imposition de 55 % sur les héritages et les dons en vigueur à l’époque du décès de ses parents, en 1999 et 2000, ils auraient pu payer 550 millions de dollars. Ils en ont versé dix fois moins, 52,2 millions.

A la suite de cette enquête, l’Etat de New York a annoncé l’ouverture d’une enquête. Mais selon le Times, il y a prescription au pénal, et le seul risque pour le président américain est une amende. Et de voir sa légende ternie.