Turquie: Le Parlement européen annule une aide de 70 millions d'euros pour «sanctionner» le pays

RETORSION L’annulation de ce fonds d’aide, dit de « pré-adhésion » de la Turquie à l’Union européenne, a été approuvée par 544 voix contre 28 et 74 abstention…

20 Minutes avec AFP
— 
Erdogan en campagne électorale pour prolonger son mandat à la tête de la Turquie.
Erdogan en campagne électorale pour prolonger son mandat à la tête de la Turquie. — Aris MESSINIS / AFP

La Turquie mise au ban. Pour sanctionner les violations des droits de l’homme et de la liberté de la presse en Turquie, les députés du Parlement européen ont voté, à une très large majorité, l’annulation d’une aide de 70 millions d’euros au pays dirigé par Recep Tayyip Erdogan.

L’annulation de ce fonds d’aide, dit de « pré-adhésion » de la Turquie à l’Union européenne, a été approuvée par 544 voix contre 28 et 74 abstention lors de la session plénière de l’assemblée à Strasbourg, mardi 2 octobre. « La Turquie s’éloigne de l’UE, les normes démocratiques se dégradent et les droits fondamentaux sont violés. Cela signifie que l’UE ne peut pas accorder de fonds », a expliqué l’eurodéputé roumain Siegfried Muresan, membre du Parti Populaire Européen.

Aucune amélioration constatée sur les droits de l’homme et de la liberté de la presse

Lors de sa visite à Berlin, il y a trois jours, Recep Tayyip Erdogan, le président turc, n’a montré aucune volonté de clémence pour les nombreux journalistes emprisonnés et a même réclamé l’extradition du journaliste Can Dündar, exilé en Allemagne.

L’aide avait été placée en réserve en novembre 2017 et l’octroi de ces fonds avait été conditionné à la réalisation par la Turquie de « progrès suffisants et mesurables dans les domaines de l’Etat de droit, de la démocratie, des droits de l’homme et de la liberté de la presse ». La Commission européenne a jugé qu’aucune amélioration n’a été constatée, ce qui a motivé la décision des élus européens.

Les aides pour les réfugiés syriens maintenues

L’aide européenne accordée pour favoriser une adhésion de la Turquie à l’UE a été réduite de 40 % pour la période 2018-2020. Ankara devrait tout de même recevoir 1,18 milliard d’euros de la part de l’UE pour s’adapter aux standards européens. L’UE a en revanche maintenu les aides pour les réfugiés syriens, indépendantes des fonds pour l’adhésion. Ankara a reçu depuis 2016 quelque 3 milliards d’euros pour les 3,5 millions de Syriens réfugiés en Turquie.

Les relations entre l’UE et la Turquie se sont considérablement détériorées depuis la tentative manquée de putsch de juillet 2016. Les négociations d’adhésion engagées avec Ankara depuis 2005 sont « au point mort », ont constaté les ministres des Affaires étrangères de l’UE, lors d’une réunion à Luxembourg fin juin.