Oui, des nonnes ont bien dansé à un concert (mais pas sur du metal)

FAKE OFF Une vidéo virale montre des sœurs dansant frénétiquement sur du black metal lors d’un concert…

Alexis Orsini

— 

Des soeurs en plein concert religieux.
Des soeurs en plein concert religieux. — capture d'écran
  • En une semaine, une vidéo montrant des nonnes en train de danser sur du hard metal lors d'un concert a cumulé plus de 6 millions de vues sur Facebook.
  • Si la scène filmée est authentique, la chanson d'origine, à caractère religieux, a été remplacée sur la bande son pour mieux détourner la séquence.
  • L'auteur de la vidéo d'origine revient pour 20 Minutes sur le contexte de ce ce concert atypique filmé en Pologne. 

Une foule en délire, des applaudissements en rythme, des smartphones qui immortalisent le moment… A première vue, rien ne prédestinait cette scène de concert parmi tant d’autres à devenir virale. A un détail près : son public intégralement composé de nonnes, qui dansent sur… du black metal.

En seulement une semaine, cette séquence a été visionnée plus de 6 millions de fois sur Facebook et a donné lieu à de nombreux commentaires admiratifs ou amusés sur les prouesses de ces religieuses dansantes.

Sauf que... si la chorégraphie des sœurs est bien authentique, la bande-son de l’extrait ne l'est pas. Elle a été modifiée pour donner l’impression qu’elles dansent sur du black metal… alors que la musique originale relevait d’un répertoire moins mouvementé, le « pop-gospel ».

FAKE OFF

Contacté par 20 Minutes, le photographe Aleksander Bochenek, auteur de la vidéo originale – qui a cumulé « seulement » 1,6 million de vues en deux semaines –, nous précise : « J’ai filmé [cette scène] le 15 septembre […] lors d’un congrès qui rassemble des jeunes proches de l’Église catholique polonaise ».

Contrairement à ce qu’indique l’une des vidéos de la scène les plus vues sur YouTube, le concert ne se déroule donc pas aux Pays-Bas, mais bien en Pologne. Plus précisément à côté de l’église Saint-François-d’Assise de Cracovie, où priait à une époque le futur Jean-Paul II.

Pendant 3 jours, du 13 au 16 septembre, cette troisième édition du congrès a réuni plus de 800 soeurs venues de différents ordres – d’où les différentes robes visibles sur la vidéo. Au milieu des dîners, déjeuners, messes, prières et autres conférences, l’évènement a mis à l’honneur le groupe religieux NiemaGOtu lors d’un concert organisé le samedi 15 septembre au soir.

Si ce nom ne parle pas forcément au grand public, ces musiciens polonais bénéficient d’une certaine notoriété au sein de la communauté chrétienne puisque leur compositeur, Jakub Blycharz, est l’auteur de « Blessed are the Merciful », l’hymne des Journées mondiales de la jeunesse 2016, qui s’étaient tenues dans la capitale polonaise.

Un morceau de « pop-gospel » populaire

Le groupe a lui-même partagé sur sa page Facebook un extrait (différent) du concert, filmé depuis l'estrade.

Dans l’extrait original filmé par Aleksander Bochenek, les nonnes dansent toutefois au rythme d’un autre morceau religieux : Góry do góry, du groupe polonais TGD, spécialisé dans la « pop-gospel », et auteur d’une dizaine d’albums de chants chrétiens.

Rien à voir, donc, avec le morceau « Doom Terror Corps » du groupe Phuture Doom, mélange de black metal et de musique électro, que l’on entend dans la version remixée de la séquence… Celle-ci a d’ailleurs donné lieu à de nombreux détournements de bande-son sur Twitter.

A en juger par les différentes vidéos amateurs de l’évènement montrant les sœurs en train de répéter leur chorégraphie, la musique était visiblement à l’honneur pendant tout le week-end. De quoi figurer, pour les plus talentueuses d’entre elles, au casting du remake de Sister Act prévu par Disney ?

>> Vous souhaitez que l’équipe de la rubrique Fake off vérifie une info ? Envoyez un mail à l’adresse fakeoff@20minutes.fr.

20 Minutes est partenaire de Facebook pour lutter contre la  désinformation. Grâce à ce dispositif, les utilisateurs du réseau social peuvent signaler une information qui leur paraît fausse.