Pays-Bas: Bientôt une amende pour les cyclistes qui téléphonent à vélo

TEXTE DE LOI Et à 230 euros l'infraction, ça plaisante pas...

20 Minutes avec AFP

— 

Il y a plus de vélos que d'habitants aux Pays-Bas...
Il y a plus de vélos que d'habitants aux Pays-Bas... — OLAF KRAAK / ANP / AFP

L’usage du téléphone portable à vélo sera bientôt interdit aux Pays-Bas où il n’est pas rare de voir des cyclistes collés à leur smartphone, une pratique jugée trop dangereuse suite à une hausse du nombre d’accidents. « Il est interdit de tenir un appareil électronique mobile en conduisant tout véhicule (y compris les vélos) », déclare le gouvernement dans un texte publié mardi. La loi, qui doit encore être approuvée par la Chambre basse, doit entrer en vigueur à partir du 1er juillet 2019.

Aux Pays-Bas, une amende de 230 euros est infligée aux automobilistes qui utilisent leur téléphone portable sans kit mains libres. Avec cette proposition de loi, le gouvernement veut également bannir leur usage à vélo.

l’utilisation des téléphones portables à vélo constitue un danger grandissant

L’usage du téléphone portable est « tout aussi dangereux à vélo et dans tous les types de véhicules qu’en voiture », a indiqué la ministre néerlandaise des Infrastructures Cora van Nieuwenhuizen. « Lorsque vous êtes sur la route, vous devez y apporter toute votre attention, et donc ne pas envoyer des messages ou faire d’autres choses sur le téléphone », a-t-elle ajouté auprès du quotidien populaire AD.

L’organisation néerlandaise pour la sécurité routière (SWOV) estime que l’utilisation des téléphones portables à vélo constitue un danger grandissant, malgré l’existence de très bonnes infrastructures pour les cyclistes. D’après l’organisation, les smartphones sont impliqués dans un accident sur cinq concernant des jeunes à vélo. Aux Pays-Bas, se déplacer à bicyclette est un mode de vie : le pays compte près de 23 millions de vélos pour 17 millions d’habitants, selon l’association d’automobilistes BOVAG.