VIDEO. Italie: Un vaste incendie ravage la région de Pise, des centaines d'habitants évacués

INCENDIE Une association de consommateurs italiens a promis 2.000 euros à quiconque fournirait des informations utiles à l'identification d'un éventuel pyromane...

20 Minutes avec agences

— 

Le feu a ravagé des centaines d'hectares et menaçait certaines communes.
Le feu a ravagé des centaines d'hectares et menaçait certaines communes. — Gabriele Masiero/AP/SIPA

Un vaste incendie frappe depuis lundi la région de Pise, en Toscane, dans le nord de l'Italie. Mardi, à la mi-journée, les pompiers n’étaient toujours pas parvenus à maîtriser le feu notamment en raison des fortes rafales de vent.

Le feu s’est déclaré en fin de soirée lundi sur le territoire de la commune de Calci, à une quinzaine de kilomètres à l’est de Pise et s’est rapidement propagé. Quelque 700 personnes habitant diverses localités de cette région très boisée du Monte Serra ont été préventivement évacuées et certaines d’entre elles ont été mises à l’abri dans des gymnases des environs.

Un monastère du XIVe sauvé des flammes

Les images des télévisions montrent de la fumée recouvrant la forêt et les oliveraies sur une superficie de plusieurs centaines d’hectares. Le monastère de Calci, monument du XIVe siècle parmi les plus visités de Toscane, a pu échapper au brasier grâce à l’intervention des pompiers.

« Incendie dévastateur à Calci. Les maisons les plus proches ont été contactées », avait déclaré dans la nuit sur Facebook le maire de la commune, Massimiliano Ghimenti. Ce dernier et son collègue du village voisin de Vicopisano ont décidé la fermeture de toutes les écoles présentes sur leurs territoires ce mardi et mercredi.

Un incendie probablement volontaire selon le président de la région

Le président de la région Toscane Enrico Rossi, qui s’est rendu sur les lieux, a déclaré lors d’un point presse qu’il était « improbable que l’incendie ne soit pas volontaire ». « En outre, on ne peut pas dire qu’il n’ait pas plu cet été et qu’il y ait une situation de sécheresse », a-t-il précisé.

La Codacons, l’une des principales associations de consommateurs italiens, a promis une récompense de 2.000 euros à quiconque fournirait des informations utiles à l’identification d’un éventuel pyromane.