Les autorités chinoises déplacent des sources radioactives

avec AFP

— 

Quelque 80.000 personnes menacées par la rupture d'un barrage naturel formé par un glissement de terrain après le séisme du 12 mai au Sichuan (sud-ouest de la Chine) vont être évacuées mardi, a annoncé l'agence Chine nouvelle.
Quelque 80.000 personnes menacées par la rupture d'un barrage naturel formé par un glissement de terrain après le séisme du 12 mai au Sichuan (sud-ouest de la Chine) vont être évacuées mardi, a annoncé l'agence Chine nouvelle. — Liu Jin AFP

Mettre à l'abri les personnes et des matières dangereuses. Les préparatifs se sont poursuivis vendredi en Chine près d'un lac formé par un barrage naturel dû au séisme du 12 mai. Sa rupture menacerait 1,3 million de personnes.

Les autorités ont donné l'ordre de retirer près de 100 sources radioactives non identifiées. «C’est devenu la priorité», selon Ma Ning, responsable du ministère de l'Environnement pour la région Sud-Ouest, cité par le Beijing Times. L'ordre avait déjà été donné d'évacuer quelque 5.000 tonnes de produits chimiques de la zone inondable.

Préparation d'une évacuation massive

Depuis plusieurs jours, l'armée chinoise déploie des centaines de soldats sur le site. La retenue d'eau dépasse désormais les 150 millions de mètres cubes, selon l'agence Chine Nouvelle.

Pour parer au pire, les autorités préparent les habitants à la possibilité d'une évacuation massive, dans cette région où des millions de réfugiés déplacés par le tremblement de terre s'entassent déjà dans des camps.

Le service en anglais de l'agence officielle avait annoncé par erreur un peu plus tôt que l'évacuation de l'ensemble des 1,3 million de personnes menacées en cas de rupture de la digue avait commencé. Mais un porte-parole de la municipalité de Mianyang a démenti à l'AFP qu'un tel ordre ait été donné.