Malaisie: 21 personnes consomment de l'alcool frelaté et décèdent

INTOXICATION L'alcool mis en cause est fabriqué clandestinement…

20 minutes avec agences

— 

Les victimes ont consommé du whisky et de la bière frelatés (illustration).
Les victimes ont consommé du whisky et de la bière frelatés (illustration). — Sutton-Hibbert / Rex Fe/REX/SIPA

Vingt-et-une personnes ont trouvé la mort à Kuala Lumpur (Malaisie) après avoir consommé du whisky et de la bière frelatés. Trente-six autres personnes sont tombées malades, selon le ministère de la Santé.

Les décès de trois Malaisiens, de Népalais, de Birmans, d’Indiens et de Bengalis ont été confirmés. La police a procédé à plusieurs arrestations. « Cet alcool frelaté est fabriqué clandestinement », a déclaré Dzulkefly Ahmad, ministre de la Santé. « Il y a des personnes sans scrupule qui cherchent à faire de l’argent en produisant ces boissons. »

Sept arrestations

Le premier décès a été constaté ce lundi mais le bilan s’est ensuite alourdi. Les victimes sont en majorité des travailleurs étrangers. La Malaisie attire de nombreux migrants de pays asiatiques à la recherche de travail dans les plantations ou sur les chantiers.

La police a perquisitionné plusieurs boutiques de Kuala Lumpur et des alentours et a saisi d’importants stocks de whisky et de bière impropres à la consommation. Sept gérants, cinq hommes et deux femmes originaires de Malaisie, de Birmanie et d’Inde, ont été arrêtés.