Brexit: Deux dirigeants européens se prononcent en faveur d'un second référendum

ACCORD Le Royaume-Uni doit quitter l'Union européenne le 29 mars 2019, une conséquence du référendum de juin 2016...

20 Minutes avec AFP

— 

Theresa May, première ministre britannique, lors du sommet de Salzbourg en Autriche.
Theresa May, première ministre britannique, lors du sommet de Salzbourg en Autriche. — JOE KLAMAR / AFP

Surprise au sommet de Salzbourg, où sont réunis 27 dirigeants européens ce jeudi. Deux d’entre eux ont plaidé publiquement pour un nouveau référendum sur le Brexit, dans l’espoir d’un retour en arrière.

Le Premier ministre maltais Joseph Muscat a même affirmé sur la BBC qu’il y avait un soutien « presque unanime » des dirigeants des pays de l’Union européenne pour l’organisation d’un tel référendum. En juin 2016, une première consultation avait abouti à la sortie du Royaume-Uni de l’UE par 52 % des voix.

Six mois avant l’échéance

« La plupart d’entre nous se réjouiraient qu’il y ait une possibilité que le peuple britannique mette les choses en perspective, voie ce qui a été négocié, voie les options et puis décide une fois pour toutes », a-t-il ajouté.

Son homologue tchèque Andrej Babis a renchéri : « Nous espérons finalement conclure un accord mais en gros, je suis très mécontent que le Royaume-Uni parte, il serait donc peut-être mieux de tenir un autre référendum et peut-être que les gens pourraient changer d’avis ». Cela permettrait de « résoudre le problème assez rapidement », a-t-il estimé sur la BBC.

Le Royaume-Uni doit quitter l'Union européenne le 29 mars 2019. A six mois de l’échéance, les négociations de divorce entre les deux parties peinent à aboutir et elles se sont renvoyé la balle quant aux efforts à consentir pour éloigner le spectre d’un départ sans accord, mercredi lors d’un sommet européen à Salzbourg. La Première ministre britannique a de nouveau exclu catégoriquement la possibilité d’un deuxième référendum.