Agressions sexuelles dans l'Eglise: Bono évoque la «douleur» du pape

EGLISE Le chanteur de U2 s’est entretenu avec le pape ce mercredi au Vatican…

20 Minutes avec AFP

— 

Le chanteur Bono et le pape François, le 19 septembre au Vatican.
Le chanteur Bono et le pape François, le 19 septembre au Vatican. — AFP

Bono a abordé ce mercredi avec le pape François les nombreux scandales d’agressions sexuelles imputables au clergé dans le monde, et évoqué « la douleur » sincère du souverain pontife argentin à ce sujet.

« Comme j’arrivais tout juste d’Irlande nous avons parlé des sentiments du pape sur ce qui s’est passé dans l’Eglise et j’ai expliqué que nombreux étaient ceux qui avaient l’impression que ceux qui commettaient les abus étaient plus protégés que les victimes », a précisé Bono au cours d’un point de presse au Vatican.

« J’ai tant souffert »

« Vous pouvez voir la douleur sur son visage. Et j’ai eu le sentiment qu’il était sincère. C’est un homme extraordinaire dans des temps extraordinaires », a commenté la pop star de 58 ans. « J’ai tant souffert » en parlant avec huit victimes irlandaises d’abus sexuels, avait lui-même confié le pape François​ après un voyage de deux jours en Irlande fin août.

Bono s’est entretenu durant une demi-heure ce mercredi avec le pape dans sa résidence Sainte-Marthe, au Vatican, accompagné du président du réseau éducatif argentin Scholas Occurrentes, José Maria del Corral. Ce réseau a été lancé avec quelques jeunes à Buenos Aires et le soutien très actif de Jorge Bergoglio, alors archevêque de la ville. Il fédère aujourd’hui 400.000 écoles publiques et privées sur les cinq continents.